Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mise au point - La TEP dans le cancer de la glande thyroïde - 01/03/08

Doi : PM-09-2006-35-9-C2-0755-4982-101019-200606769 

Jean-Noël Talbot [1],

Françoise Montravers [1],

Nassima Younsi [1],

Paolo Zanotti [2],

Dany Grahek [1],

Khaldoun Kerrou [1],

Fabrice Gutman [1],

Sophie Périé [3],

Gérard Maurel [2],

Jean Lacau Saint Guily [3],

Jean-Yves Devaux [2],

Françoise Duron [4]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

La TEP au FDG peut permettre de déceler un cancer de la thyroïde chez des patients adressés pour l’exploration d’un autre cancer. En revanche, elle n’est pas indiquée, faute d’une spécificité suffisante, pour caractériser un nodule thyroïdien : l’échographie et la cytoponction permettent le diagnostic histologique, et peuvent être complétées par la scintigraphie à l’iode-123 en cas de suspicion de nodule autonome. Il n’existe pas d’étude rapportant l’intérêt de la TEP lors de la stadification péopératoire.

Dans le suivi du patient thyroïdectomisé pour adénocarcinome thyroïdien, la TEP au FDG est utile pour localiser la récidive en cas d’augmentation de la thyroglobulinémie alors qu’aucun foyer fixant l’iode-131 n’est retrouvé ; un geste chirurgical peut parfois être indiqué. Cependant, la TEP au FDG mériterait à notre avis d’être utilisée bien plus largement et bien plus tôt dans l’évolution : il a été montré que la fixation initiale du FDG avait une valeur pronostique sur la survie et que la plupart des lésions cancéreuses fixaient soit l’iode-131 soit le FDG.

Dans le suivi du cancer médullaire de la thyroïde, la TEP au FDG est supérieure à toutes les scintigraphies pour déceler le tissu résiduel, en particulier dans les formes évolutives où la concentration plasmatique d’antigène carcinoembryonnaire (ACE) augmente rapidement. La TEP à la FDopa semble de meilleure sensibilité, et mérite d’être utilisée en cas de récidive occulte ; trois exemples sont fournis.

Abstract

Key points: PET in thyroid cancers

FDG PET can detect thyroid cancer in patients referred for exploration of a different cancer. Because of its lack of specificity, however, this modality is not indicated for examination of thyroid nodules: ultrasonography and fine needle biopsy with cytology allow histological diagnosis, which can be completed by iodine-123 scintigraphy when an autonomous nodule is suspected. No information is currently available about the utility of FDG PET in preoperative staging.

In follow-up of patients undergoing thyroidectomy for adenocarcinoma, FDG PET is useful for detecting recurrence in cases where serum thyroglobulin levels rise and iodine-131 scintigraphy is negative: surgical resection may be appropriate. Nonetheless FDG PET should be performed more widely and earlier: the initial presence of foci positive for FDG is a major predictor of shorter survival, and most cancer lesions take up either iodine or FDG.

In follow-up of medullary carcinoma, FDG PET detects residual tissue better than any other scintigraphic procedures, especially when serum levels of CEA (carcinoembryonic antigen) are rising rapidly.

FDOPA PET seems to have better sensitivity than FDG-PET and may be useful in occult recurrence, as three case reports indicate.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 9-C2

P. 1377-1385 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise au point - Place de la TEP au FDG dans la localisation des cancers de primitif inconnu
  • Jean-Noël Talbot, Khaldoun Kerrou, Fabrice Gutman, Sophie Périé, Dany Grahek, Étienne Roulet, Jean Lacau Saint Guily, Françoise Montravers
| Article suivant Article suivant
  • Mise au point - La TEP dans les cancers bronchopulmonaires ou pleuraux primitifs
  • Jean-Noël Talbot, Khaldoun Kerrou, Dany Grahek, Sona Balogova, Valérie Gounant, Armelle Lavole, Fabrice Gutman, Vanessa Aflalo-Hazan, Irena Raileanu, Françoise Montravers, Charles Mayaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.