Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La réponse insuffisante : définition et implications - 13/02/16

Doi : 10.1016/S0013-7006(16)30017-3 
E. Haffen a, E. Poulet b,
a Service de Psychiatrie de l’Adulte, CIC-1431, CHU de Besançon, EA 481 Université de Franche-Comté, Fondation FondaMental, Créteil 
b Service des Urgences Psychiatriques, Hospices Civils de Lyon, EA 4615, Université Lyon I, Centre Hospitalier le Vinatier, Bron 

* Auteur correspondant Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Dans le traitement de la dépression unipolaire, la réponse au traitement constitue un enjeu essentiel en termes d’évolution et de pronostic. Au sein de ce concept, la réponse insuffisante englobe l’aggravation, l’absence de réponse, la réponse partielle et la mauvaise tolérance. Cette réponse insuffisante peut être liée à des facteurs intrinsèques à l’individu mais également à des facteurs plus extrinsèques environnementaux. Au cours de cette revue, nous explorerons ce concept au travers de ses liens avec l’observance et la durée du traitement. Dans ce champ, la notion de réponse précoce peut être un puissant indicateur de la réponse thérapeutique qui conditionnerait le mode prescription des antidépresseurs en sortant du cadre strict de la durée suffisante de 4 à 6 semaines. Outre son impact pronostic, les données de la littérature montrent que la réponse insuffisante constitue un fardeau important en termes de cout médico économique, et de comorbidité somatique justifiant un repérage systématique de cette dimension. En ce sens, les auto-questionnaires d’évaluation psychométriques (QIDS; BDI) seront à privilégier par rapport aux hétéroquestionnaires qui nécessitent une formation spécifique. L’identification de facteurs prédictifs de non réponses constituerait un objectif intéressant pour les prescripteurs mais les résultats à ce jour sont peu opérants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Summary

In the treatment of unipolar depression, treatment response is a key issue in terms of evolution and prognosis. Within this concept, the inadequate response includes the worsening, the lack of response, partial response and poor tolerance. This lack of response may be related to intrinsic factors to the individual, but also to more extrinsic environmental factors. In this review, we explore this concept through its links with adherence and treatment duration. In this field, the concept of early response can be a powerful indicator of therapeutic response, which conditions the prescription of antidepressants beyond the strict framework of the sufficient period of 4 to 6 weeks. In addition to its impact on prognosis, the literature data show that the insufficient response is a significant burden in terms of medical and economic cost, and somatic comorbidity; and justifies a systematic identification of this dimension. Therefore self-reports (QIDS; BDI) will be preferred to the clinician-rated depression symptom rating scales (MADRS, HAMD) that require a specific training. Identifying predictors of non-response would be an attractive target for prescribers but the results to date are not operative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

MOTS-CLÉS : Dépression, Réponse, Insuffisante, Évolution, Traitement

KEYWORDS : Depression, Response, Lack of response, Treatment


Plan

Plan indisponible

© 2016  Elsevier Ltd. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 1S1

P. 1S31-1S38 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’effet placebo : implications cliniques, biologiques, et thérapeutiques dans la dépression
  • D. Gourion, S. Mouchabac
| Article suivant Article suivant
  • Réponse non suffisante : quelle prise en charge ?
  • W. El-Hage, E. Fakra

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.