Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Émergence des infections monomicrobiennes à staphylocoque doré méticilline-résistant dans les ostéites du pied diabétique - 01/03/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2006.08.003 

Gaëlle Couret [1 et 2],

Françoise Desbiez [2],

Philippe Thieblot [2],

Igor Tauveron [2],

Richard Bonnet [3],

Jean Beytout [1],

Henri Laurichesse [1],

Olivier Lesens [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé

Objectif

Décrire les aspects cliniques, les germes en cause et le pronostic des ostéites du pied chez les diabétiques.

Méthode

Étude rétrospective chez 48 patients suivis en 2004 pour une ostéite (contact osseux ou radiologie/clinique évocatrice). Les prélèvements à visée diagnostique étaient à type d'écouvillon en cas d'écoulement, un prélèvement à l'aiguille par peau saine avec ensemencement sur flacon d'hémoculture ou la culture d'un prélèvement osseux.

Résultats

Quarante-huit ostéites distales et de contiguïté ont été suivies pendant un an. Les principaux germes isolés étaient les staphylocoques dorés (58 %) et les bacilles Gram négatifs (29 %) ; 58 % des ostéites étaient monomicrobiennes ; 31 % des germes étaient multirésistants ; 85 % des patients ont été hospitalisés pour une durée médiane de 30 jours. La guérison a été obtenue chez 40 patients au prix de 15 amputations ; 18 ont eu un nouvel épisode infectieux de localisation différente (dont 11 ostéites) dans l'année suivant la fin de l'antibiothérapie.

Perspectives

L'ostéite du pied diabétique est une maladie grave de par le terrain sur lequel elle survient et les germes en cause, souvent multirésistants, avec une prédominance nette du staphylocoque doré. Le traitement médical est amené à prendre une place croissante dans la prise en charge et implique la réalisation de prélèvements à visée bactériologique de qualité. Le pronostic de ces infections, qui reste encore très sombre de part le taux d'amputation et le risque de nouvelle infection élevés, pourrait être amélioré en renforçant les mesures de prévention.

Abstract

Summary

Objective

Describe the clinical appearance, microorganisms involved, and prognosis of diabetic foot osteomyelitis.

Method

Retrospective study of 48 patients seen in 2004 for presumed osteomyelitis (exposed bone or suggestive radiographic or clinical picture). Specimens for culture came from swabs of wound discharge, needle aspiration and bone biopsy.

Results

Forty-eight patients with diabetes and contiguous osteomyelitis of the foot were followed for a year. The principal microorganisms isolated were Staphylococcus aureus (58%) and Gram-negative bacilli (29%); 58% of the infections were monomicrobial, 31% of the microorganisms multidrug-resistant, and 85% of the patients were hospitalized, for a median duration of 30 days. Healing occurred in 40 patients, although 15 required amputation first, and 18 had a new infection at a different site (11 involving osteomyelitis) in the year after antibiotic treatment ended.

Perspectives

Diabetic foot osteomyelitis is a serious disease in view of its site and the microorganisms involved, which are often multidrug-resistant. There is a clear predominance of S. aureus. Medical treatment has an increasingly important role in its management and requires that samples be properly collected for bacteriological testing. The prognosis for these infections, which remains grim in view of the amputation rate and the high risk of new infection, could be improved by reinforcing prevention measures.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 6-C1

P. 851-858 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation d'un programme d'éducation à l'auto-injection chez des patients atteints de sclérose en plaques rémittente débutant un traitement par interféron bêta-1a intramusculaire
  • Jean-Marc Visy, Myriam Gentin, Catherine Bazerque
| Article suivant Article suivant
  • Faisabilité et sécurité de la thrombolyse des accidents vasculaires cérébraux du Centre hospitalier de Pau
  • Bruno Barroso, Jean-Marc Larrieu, Christophe Morisset, Philippe Carlier, Daniel Bersani, Alexandre Dakar, Jean-François Lagabrielle, Edouard Larribau, Alain Lippa, Hervé Mangon, Nicole Montaut, François Rouanet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.