Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie de Fabry : propositions d'un groupe d'experts français concernant le diagnostic, le traitement et le suivi des patients - 01/03/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.01.006 

Olivier Lidove [1 et 2],

Soumeya Bekri [3],

Cyril Goizet [4 et 5],

Aurélie Khau Van Kien [6],

Sélim Aractingi [7],

Bertrand Knebelmann [8],

Gabriel Choukroun [9],

Michel Tsimaratos [10],

Isabelle Redonnet-Vernhet [11],

Didier Lacombe [4],

Roland Jaussaud [12]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 14
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

La maladie de Fabry est une maladie rare, liée au chromosome X. Il s'agit d'une erreur innée du métabolisme des glycosphingolipides liée à un déficit en une enzyme lysosomale : l'alpha-galactosidase A.

La maladie de Fabry est une maladie systémique avec un phénotype très variable d'un sujet à l'autre.

Le symptôme principal est la douleur de type acroparesthésies. Les manifestations de la maladie de Fabry sont plus fréquentes chez les hommes mais surviennent également chez les femmes.

Avant l'existence d'un traitement enzymatique substitutif, l'espérance de vie était d'environ 50 ans chez l'homme et 70 ans chez la femme.

Un diagnostic précoce est essentiel dans le but de prévenir les séquelles dues à la maladie. Le diagnostic repose chez l'homme sur un dosage biochimique de l'activité alpha-galactosidase A. En revanche, chez la femme il doit être confirmé par une analyse génétique.

Le pronostic est en grande partie lié aux atteintes des 3 organes suivants : système nerveux central, reins et cœur.

La prise en charge des patients ayant une maladie de Fabry doit associer dans tous les cas un traitement symptomatique et un suivi régulier clinique, biologique et morphologique. La prise en charge des patients doit être effectuée par un médecin ayant une expertise dans les maladies héréditaires du métabolisme.

À ce jour, le traitement enzymatique substitutif est à considérer dans tous les cas chez l'homme adulte, avec probable nécessité d'un traitement précoce. Chez la femme ainsi que chez l'enfant, le traitement enzymatique substitutif doit être considéré uniquement dans les cas associés à des douleurs sévères, ou à une atteinte d'organe : système nerveux central, reins ou cœur.

L'identification d'un cas de maladie de Fabry nécessite la constitution d'un arbre généalogique, dans le but d'identifier d'autres sujets atteints dans la famille.

Abstract

Keypoints

Fabry disease is a rare and underrecognized disease associated with an altered X-linked gene controlling hydrolase alpha-galactosidase A activity. This mutation impairs the glycosphingolipid metabolism.

A multisystemic disease with a highly variable clinical presentation, its principal symptom is acroparesthesia. Manifestations of Fabry disease occur mostly in hemizygous males but also in heterozygous females.

Before enzyme replacement therapy was available, life expectancy was about 50 years in men and 70 years in women.

Early diagnosis is essential to prevent irreversible organ damage. Diagnosis is based on an assay of alpha-galactosidase A activity in male patients and on genetic analysis in female patients.

Prognosis is related principally to three complications: involvement of the central nervous system, kidneys, and heart.

Management of Fabry patients should in all cases combine symptomatic therapy and regular clinical, laboratory and morphological follow-up by specialists in genetic metabolic diseases.

Enzyme replacement therapy should be considered in all adult male patients and should probably begin early. In adult heterozygous female patients and in children, this treatment should be considered only for patients with severe pain, organ damage, or central nervous system, kidney, or heart involvement.

After a proband is identified, a genealogical tree should be used to identify other affected members of the family.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 7-8

P. 1084-1097 - juillet-août 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ostéoporose de l'enfant et de l'adolescent
  • Christian Marcelli
| Article suivant Article suivant
  • Métatarsalgie de Thomas George Morton
  • Patrick Decherchi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.