Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact of preoperative continuous femoral blockades on morphine consumption and morphine side effects in hip-fracture patients: A randomized, placebo-controlled study - 22/02/16

Doi : 10.1016/j.accpm.2015.07.004 
Aurélie Chaudet a, Guillaume Bouhours a, Emmanuel Rineau a, Jean-François Hamel b, Damien Leblanc a, Vincent Steiger c, Sigismond Lasocki a,
a Département d’anesthésie-réanimation, LUNAM université, université d’Angers, CHU d’Angers, 49000 Angers, France 
b Centre de recherche clinique, LUNAM université, université d’Angers, CHU d’Angers, 49000 Angers, France 
c Département de chirurgie osseuse, LUNAM université, université d’Angers, CHU d’Angers, 49000 Angers, France 

Corresponding author. Pôle d’anesthésie-réanimation chirurgicale, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France. Tel.: +33 2 41 35 36 35; fax: +33 2 41 35 39 67.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Upon arrival at the emergency department, hip-fracture pain relief is usually carried out via systemic opioids. Continuous nerve blocks are efficient in the postoperative period, but have not been evaluated preoperatively. This study compared the reduction in morphine consumption and related side effects of a continuous femoral block with a single shot block in hip-fracture patients.

Methods

Hip-fracture patients admitted to the emergency department received a femoral nerve catheter, with a single lidocaine injection. They were then randomized to ropivacaine (group R) or saline continuous infusion (placebo, group P) in a double-blind manner. Morphine consumption and side effects were prospectively collected until the 24th postoperative hour.

Results

Sixty patients were included and 55 analyzed. There were no significant differences between the 2 groups regarding fracture types, delay before surgery (median [Q1–Q3]: 21.3 [14.5–29.4] versus 20.8 [15.7–36.2] hours for groups R and P, respectively; P=0.87) and catheter duration (47.5 [39.8–52.4] versus 42.5 [32.1–50.5] hours, P=0.29). Total morphine consumption was not significantly decreased in group R (5 [0–14] versus 8 [4.5–11] mg, P=0.3) and pain scores were similar (mean±SD; VAS 29±15/100 versus 33±13, P=0.3). We observed a significant reduction in morphine adverse effects (31% versus 69% for groups R and P, respectively; P<0.01), mainly nausea (31% versus 59%, P=0.03). One morphine side effect could be avoided for every 5 patients treated.

Conclusion

Preoperative continuous femoral blockades using ropivacaine reduce morphine side effects (mainly nausea) in hip-fracture patients without reducing morphine consumption.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Hip fracture, Opioid, Femoral blockade, Side effects, Pain


Plan


 KTcol study, www.clinicaltrials.gov/: NCT01052974.


© 2015  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 1

P. 37-43 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infraorbital and infratrochlear nerve blocks combined with general anaesthesia for outpatient rhinoseptoplasty: A prospective randomised, double-blind, placebo-controlled study
  • Emmanuel Boselli, Lionel Bouvet, Caroline Augris-Mathieu, Gérard Bégou, Nathalie Diot-Junique, Najia Rahali, Delphine Vertu-Ciolino, Cécile Gérard, Christine Pivot, François Disant, Bernard Allaouchiche
| Article suivant Article suivant
  • Plasma concentrations of ropivacaine following ultrasound-guided or nerve-stimulator-guided femoral nerve block: A prospective randomised study
  • Lisa K. Mouzi, Olivia Adams, Germaine Cuff, Elaan Lukasiewicz, Elise Champeil, Arthur Atchabahian

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.