Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Œil et maladie des griffes du chat : à propos de 7 cas - 24/02/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2015.06.010 
C. Deschasse a, P. Bielefeld b, A. Muselier a, J.B. Bour c, J.F. Besancenot b, C.C. Garcher a, d, e, f, A.M. Bron a, , d, e, f
a Service d’ophtalmologie, CHU de Dijon, 14, rue Paul-Gaffarel, 21000 Dijon, France 
b Service de médecine interne, CHU de Dijon, 14, rue Paul-Gaffarel, 21000 Dijon, France 
c Service de virologie, CHU de Dijon, 14, rue Paul-Gaffarel, 21000 Dijon, France 
d INRA, UMR1324, centre des sciences du goût et de l’alimentation, 21000 Dijon, France 
e CNRS, UMR6265, centre des sciences du goût et de l’alimentation, 21000 Dijon, France 
f Centre des sciences du goût et de l’alimentation, université de Bourgogne, 21000 Dijon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La maladie des griffes du chat est une affection polymorphe, pouvant se manifester par des atteintes ophtalmologiques isolées. Nous rapportons les observations cliniques de sept cas, ayant présenté une atteinte ophtalmologique postérieure de la maladie des griffes du chat.

Observations

Notre population comprenait sept patients, dont cinq femmes, d’âge médian de 52ans, avec une atteinte unilatérale dans trois cas. Une neurorétinite stellaire de Leber était retrouvée chez six patients, un syndrome incomplet dans deux cas (soit un œdème papillaire isolé, soit un œdème maculaire traînant) et associé à des foyers choriorétiniens dans un cas. Des foyers rétiniens isolés ont été constatés dans un cas. Le diagnostic de maladie des griffes du chat a été confirmé par une sérologie à Bartonella henselae positive chez tous les cas. Tous les patients ont reçu un traitement antibiotique par doxycycline. Des complications oculaires (à type d’atrophie papillaire et d’altération de l’épithélium pigmentaire maculaire) ont touché cinq patients.

Discussion

La bartonellose oculaire est une forme clinique atypique. Elle nécessite un bilan paraclinique dirigé, incluant une sérologie ou une PCR qui ont la particularité d’avoir une spécificité élevée aux dépens d’une sensibilité moindre. Le traitement est avant tout préventif. Un traitement antibiotique peut être proposé.

Conclusion

Devant une atteinte inflammatoire du segment postérieur de l’œil, il ne faut pas méconnaître une maladie des griffes du chat.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Cat scratch disease is a pleiomorphic condition, sometimes with isolated ophthalmic involvement. We report the clinical observations of seven cases with ophthalmologic manifestations of cat scratch disease.

Observations

There were seven patients, with a median age of 52 years, of whom five were women and three had unilateral involvement. Six exhibited Leber's stellate neuroretinitis, an incomplete syndrome in two cases, and one associated with chorioretinal foci. One patient had isolated retinal infiltrates. The diagnosis of cat scratch disease was confirmed by Bartonella henselae serology, positive in all cases. All patients received treatment with doxycycline. Ocular complications (with optic atrophy and macular retinal pigment epithelial changes) were noted in five cases.

Discussion

Ocular bartonellosis is an atypical clinical form. It requires a directed ancillary work-up with serology or PCR, which has the peculiarity of being highly specific if not very sensitive. Treatment is above all preventive. Antibiotics may be initiated.

Conclusion

Cat scratch disease must be excluded in the work-up of posterior uveitis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie des griffes du chat, Uvéite postérieure

Keywords : Cat scratch disease, Posterior uveitis


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 2

P. 164-170 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Long-term tolerance of preservative-free eye drops containing macrogol hydroxystearate as an excipient
  • K. Viaud-Quentric, S. Lefranc-Jullien, L. Feraille, P.-P. Elena
| Article suivant Article suivant
  • Nasolacrimal duct office probing in children under the age of 12 months: Cure rate and cost evaluation
  • J. Le Garrec, C. Abadie-Koebele, J.-J. Parienti, Y. Molgat, A. Degoumois, F. Mouriaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.