Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nasolacrimal duct office probing in children under the age of 12 months: Cure rate and cost evaluation - 24/02/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2015.06.009 
J. Le Garrec a, C. Abadie-Koebele a, J.-J. Parienti b, c, Y. Molgat d, A. Degoumois a, F. Mouriaux d, e, f,
a Département d’ophtalmologie, CHU de Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
b Département de biostatistiques et recherche clinique, CHU de Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
c Université de Caen Basse-Normandie, Medical school, 14000 Caen, France 
d Centre de recherche, centre universitaire d’ophtalmologie-recherche, hôpital du Saint-Sacrement, CHU de Québec, Québec, Canada 
e Service d’ophtalmologie, université Rennes 1, CHU de Rennes, 35033 Rennes, France 
f Faculté de médecine, 35043 Rennes, France 

Corresponding author at: Service d’ophtalmologie, CHU de Pontchaillou, 35033 Rennes cedex 9, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Introduction

Controversy exists regarding the treatment of infants with symptomatic nasolacrimal duct obstruction. One philosophy advocates “early” nasolacrimal duct probing, generally in the office – a relatively common approach in France, while others prefer to wait until the age of 12 months to offer a procedure under general anesthesia. The goal of this study is to report results of immediate office probing for congenital nasolacrimal duct obstruction (CNLDO) under age 1 year in terms of efficacy and cost.

Methods

A retrospective study was performed on 329 patients (443 eyes) treated by probing for CNLDO under the age of 12 months age. A single probing was performed at the first visit in the office under topical anesthesia without sedation. In order to determine the factors associated with failure of probing, univariate analysis was performed using the Student t-test, Pearson's, homogeneity Chi2 or Fisher's exact tests. For cost evaluation, hypothetical estimates of spontaneous resolution month by month were used according to data in the literature, along with health insurance reimbursement data.

Results

The ages of the patients ranged from 2 to 11 months (mean 7.0±SD 2.3). The overall success rate for cure by immediate office probing was 76.7%. Unilateral CNLDO had an 80.4% success rate whereas bilateral CNLDO had a 73.2% success rate for each eye (P=0.09). Discharge during probing was associated with failed probing (P=0.02). The cost for the spontaneous resolution strategy was 1.56 times higher than for the immediate probing strategy. A strategy which would apply the spontaneous resolution strategy for children5 months and the probing strategy to children>5 months would be the most cost-effective.

Conclusions

Immediate office probing between the ages of 5 to 12 months is a safe, effective method to relieve CNLDO and is the most cost-effective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Il existe des différences notables dans la prise en charge du larmoiement du nourrisson par imperforation du canal lacrymo-nasal. Certains proposent un sondage précoce au cabinet, attitude relativement fréquente en France et d’autres préfèrent attendre l’âge de 12 mois (« laisser faire ») pour proposer un geste sous anesthésie générale. Le but de cette étude est de rapporter les résultats en termes d’efficacité et de coûts du sondage des voies lacrymales chez l’enfant de moins de 1 an.

Matériels et méthodes

Au total, 329 patients de moins de 1 an (443 yeux) traités par sondage ont été inclus. Un seul sondage, sous anesthésie topique, a été effectué lors de la première visite. Les tests de Student, Pearson, Chi2 d’homogénéité ou de Fisher ont été utilisés en fonction du nombre de patients et du type de recherche. Pour l’analyse du coût nous avons utilisé les rémunérations de l’assurance maladie.

Résultats

Les patients étaient âgés de 2 à 11 mois (moyenne 7,0±SD 2,3). L’efficacité de ce seul sondage sous anesthésie topique au cabinet était de 76,7 %. L’efficacité du sondage en cas d’imperforation unilatérale était de 80,4 % et l’efficacité du sondage en cas d’imperforation bilatérale était de 73,2 % (p=0,09). La présence de secrétions lors du sondage était corrélé à un taux d’échec du sondage plus important (p=0,02). Le « laisser faire » pour attendre la résolution spontanée et traiter qu’à partir de 12 mois était 1,56 fois plus coûteux que le sondage immédiat au cabinet. La stratégie la moins chère est d’attendre la résolution spontanée jusqu’à 5 mois inclus et de traiter par sondage au-delà de 5 mois.

Conclusions

Le sondage immédiat au cabinet entre l’âge de 5 et 12 mois, est une thérapie qui permet 76 % de guérison. Cette attitude est celle qui a le moindre coût.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Probing, Nasolacrimal duct, Children, Cost

Mots clés : Sondage, Canal lacrymo-nasal, Enfants, Coûts


Plan


 Results of this study were presented in part at the ESOPRS (European Society of Ophthalmic Plastic and Reconstructive Surgery) conference, Barcelona, Spain, September 19–21, 2013.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 2

P. 171-177 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Œil et maladie des griffes du chat : à propos de 7 cas
  • C. Deschasse, P. Bielefeld, A. Muselier, J.B. Bour, J.F. Besancenot, C.C. Garcher, A.M. Bron
| Article suivant Article suivant
  • Greffe lamellaire endothéliale assistée au laser Excimer (ExALEK) : technique et résultats
  • A. Bonissent, B. Vabres, I. Orignac, E. Martin, L. Libeau, D. Heymann, Y. Ducourneau, M. Weber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.