Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Choix de dispositifs d’administration pour sécuriser les formes buvables en pédiatrie - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.phclin.2016.01.010 
Marie-Pierre Kuzzay , Mathilde Emonet, Jean-François Husson, Corinne Harnois
 Pharmacie, centre hospitalier de Blois, Mail Pierre-Charlot, 41016 Blois cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La multiplicité des dispositifs d’administration fournis avec les formes buvables multidoses ainsi que leur taille/volume inadaptés peuvent rendre l’administration des spécialités pharmaceutiques sous forme orale liquide difficile et à risque en pédiatrie. Dans le cadre de l’informatisation des prescriptions et de l’administration en pédiatrie et néonatalogie (39 lits), nous avons recensé toutes les formes buvables pédiatriques multidoses référencées pour définir pour chacune d’entre elles les unités de doses et les dispositifs d’administration associés.

Matériels et méthode

Une extraction informatique des formes buvables référencées et une évaluation des différents dispositifs d’administration commercialisés ont été faites. Un groupe de travail multidisciplinaire a été créé pour déterminer l’unité de dose de prescription des médicaments concernés et les dispositifs d’administration associés. Le paramétrage du logiciel (unités de dose et modalités de conversion mg/mL) ainsi qu’une analyse des coûts associés ont été effectués. La stabilité des solutions après ouverture a été recensée.

Résultats et discussion

Sur 51 formes buvables référencées, 11 spécialités sont commercialisées avec pipette dose-poids et 9 sous forme de flacons compte-goutte. Pour 31 spécialités, les dispositifs d’administration ont été jugés soit inadaptés à la prescription, soit à risque (gobelet, cuillère-mesure…).

Un arbre décisionnel a été validé par le groupe de travail :

– flacons avec pipette-kg (10) : prescription en dose-kg et administration avec la pipette fournie. 1 flacon=1 pipette=1 enfant, remis si poursuite de traitement aux parents à la sortie ;

– flacons avec embout compte-goutte (4) : prescription et administration en gouttes. 1 flacon=plusieurs enfants ;

– flacons sans pipette-kg et sans embout compte-goutte (37) : prescription en mg, avec dose en mg/kg en commentaire, administration en mL avec seringue spécifique voie orale et adaptateur universel étanche. 1 flacon=plusieurs enfants et 1 seringue=1 enfant=1 administration.

Le Doliprane® sirop a été exclu de la catégorie 1 du fait des nombreuses prescriptions conditionnelles et les antipsychotiques avec pipette-kg également (pas de retour à domicile avec les flacons). Ces spécialités ont été reclassées en 3.

Stabilité et étiquetage

Les données de stabilité ont été mises à jour dans le logiciel pour l’ensemble des formes orales liquides référencées (stabilité après ouverture de 7 à 180 jours). Des étiquettes spécifiques pour les formes buvables multidoses ont été créés.

Coûts associés

– Spécialités avec pipette-kg (1 flacon par patient) : +152 €.

– Seringues voie orale type Nutrisafe® (tous volumes confondus) : +1060 €. Soit 1212 € en 1 an.

Conclusion

Bien que l’ANSM préconise d’utiliser le dispositif d’administration fourni avec les flacons multidoses, ce changement de pratiques a permis, via des dispositifs d’administration de volumes adaptés, de minimiser le risque d’erreur et de garantir la continuité de traitement à domicile sans générer de surcoûts significatifs. Aucun événement indésirable n’a été déclaré depuis la mise en place de ce mode de fonctionnement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pédiatrie, Formes buvables, Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 51 - N° 1

P. 64-65 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place de la conciliation d’entrée dans le service de médecine interne d’un centre hospitalier général
  • Amélie Launois, Anne Deldicque, Jérémy Ficara, Matthieu Bourhis, Alix Greder-Belan, Farahna Samdjee, Sonita Azan
| Article suivant Article suivant
  • Démarche de sécurisation du circuit du médicament en néonatologie : mesure de son impact et analyse globale des risques
  • Kaouther Zribi, Coralie Lepage Seydoux, Yves Coatantiec, Veronique Chenet, Françoise Karnycheff, Brigitte Bonan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.