Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bon usage des dispositifs médicaux : comment diffuser l’information ? - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.phclin.2016.01.029 
Guénola Jabaud , Virginie Plaisance, Vincent Villeneuve, Maryse Camus
 Pharmacie, CH Marc-Jacquet, 2, rue Fréteau-de-Pény, 77011 Melun cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le Code de la Santé publique confie aux pharmacies à usage intérieur (PUI) plusieurs missions relatives aux dispositifs médicaux stériles (DMS) dont celle de mener ou participer à toutes actions d’information sur les produits de santé et de promotion et d’évaluation de leur bon usage (Art R5126-5). Afin de répondre à cette mission, la PUI a proposé en CODIMS la diffusion de fiches de bon usage (FBU) relatives à certains DMS. L’objectif de ce travail est de dresser un bilan de ces FBU, puis d’en évaluer la satisfaction auprès du personnel destinataire afin de déterminer le mode de diffusion le mieux adapté.

Matériels et méthode

La mise en place de DMS sécurisés (DMSS) s’accompagne de formations prodiguées par les fournisseurs dans les unités de soins et de diffusions de FBU. La rédaction des FBU est réalisée par la PUI avec validation pharmaceutique, médicale ou infirmière. Ces FBU recensent les recommandations de bonnes pratiques émises par divers organismes (GERES, SFFH, CCLIN…), précisent les références disponibles sur l’établissement et leur mode d’utilisation. Afin de les communiquer au plus grand nombre, plusieurs diffusions sont réalisées : mail aux Cadres de Soins (CS), remise au moment des formations présentielles, mise en ligne sur l’intranet pharmacie, impressions jointes aux premières distributions des DMS. Une enquête menée auprès des soignants permet d’évaluer leur connaissance de ces documents et leur satisfaction quant aux modes de diffusion.

Résultats et discussion

En 2014, 14 FBU sont réalisées dont 7 liées à la mise en place de DMSS (cathéters courts, unités de prélèvement, aiguilles pour stylos à insuline, arbres de chimiothérapie, cathéters pour perfusion sous-cutanée, valves bi-directionnelles avec et sans prolongateur). À la demande des utilisateurs, la rédaction s’est étendue à d’autres DMS lors de changements nécessitant un rappel des bonnes pratiques et/ou des explications sur leur utilisation. Elles concernent des DMS d’abord urinaire (4 FBU), des DMS d’abord respiratoire (1 FBU) et un DMS d’abord cutané (2 FBU). En 2015 : 4 nouvelles FBU sont rédigées (2 nouveaux DMSS : aiguilles de Huber et aiguilles hypodermiques ainsi que les DM de stomathérapie) et 2 FBU de 2014 mises à jour suite à des changements de marché. L’enquête menée auprès des soignants (27 réponses) montre que si les CS ont accès aux informations via leur mail, les soignants ne sont pas systématiquement au courant et consultent peu l’intranet (manque de temps et d’accès informatique). Les modes de diffusions plébiscités sont les supports papier (34 %) et les transmissions « orales » via les CS (29 %) ou des staffs (28 %).

Conclusion

L’enquête montre que ces FBU répondent au besoin des utilisateurs et les satisfont en complétant les actions du CODIMS (constitution d’un référentiel de bon usage) et l’accompagnement des changements. Si la communication correspond en partie aux attentes, la méconnaissance des documents montre que la diffusion reste imparfaite. Après nomination de référents médicaments dans les unités de soins, une solution serait de nommer des référents DMS pour assurer le relais PUI-équipes soignantes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dispositifs médicaux, Bon usage, Formations, Communication


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 51 - N° 1

P. 73-74 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La sucette-doseuse : intérêt dans l’aide à l’administration de médicaments en pédiatrie
  • Eléonore Holscher, Isabelle Kistersky, Sylvie Raspaud, Anne-Marie Taburet, Sylvain Drouot, Emmanuel Gonzales
| Article suivant Article suivant
  • Carte implant è remettre au patient: de l’état des lieux à la mise en œuvre
  • Constance Chateauvieux, Emmanuelle Cauchetier, Jean-Michel Descoutures

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.