Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chemotherapy orders near the end of life: A retrospective study in a French Nonteaching Hospital - 25/02/16

Chimiothérapies dans les dernières semaines de vie : évaluation des prescriptions au centre hospitalier de Martigues

Doi : 10.1016/j.phclin.2015.10.001 
L. Diaz : Resident in Pharmacy, M. Jeanpierre : Resident in Pharmacy, T. Berod  : Hospital Pharmacist, Head of Pharmacy Department
 Pharmacy Department, 3, boulevard des Rayettes, BP 50248, 13698 Martigues cedex, France 

Corresponding author.

Summary

Introduction

Palliative chemotherapy near the end of life is questionable and poses clinical, ethical, and economical dilemma.

Aim of the study

The study analyzes retrospectively patients death within 90 days, 60 days, 30 days, and less than 14 days after the last palliative chemotherapy.

Results

Over a 32-month period, 423 patients received chemotherapy and 76 (13%) died. Of these 76 deaths, 55 (72%) occurs within 90 days after chemotherapy, 7 died between 90 days and 61 days after the last chemotherapy, 16 between 60 and 31 days, 15 between 30 and 15 days, and 14 in the last two weeks. The average cost of the last chemotherapy was €1114.

Discussion and conclusion

The literature review is a wide range of published data; our result is similar with other French or European data. Many authors emphasize that it is necessary to evaluate the quality of care to avoid the overuse of chemotherapy near the end of life without any clinical benefit for patients. The prognostic profile may be useful for evaluating quality of care developing supportive and palliative care. The patients’ treatment preference and choice are an important part of the decision.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Les chimiothérapies palliatives en fin de vie posent des problèmes médicaux, éthiques et économiques largement débattus.

Objectifs

Évaluer le nombre de décès à 90jours, 60jours, 30jours et moins de 14jours après l’administration d’une chimiothérapie et calculer le coût moyen de cette dernière cure.

Méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective (1er janvier 2012–31 août 2014) à partir des données de l’unité pharmaceutiques des préparations des cytotoxiques et des données du dossier patient informatisé.

Résultat

Sur la période, 423 patients ont reçu une chimiothérapie. Soixante-seize décès au total (13 %) ont été observés dont 55 (72 %) à 90jours ou moins après la dernière cure : 7 entre 90 et 61jours, 16 entre 60 et 31jours, 15 entre 30 et 15jours et 14 dans les 14jours après la dernière administration. Le coût moyen de la dernière cure était de 1134€.

Discussion et conclusion

Les données de la littérature sont très variables mais nos résultats sont proches de ceux publiés par certaines équipes. En l’absence de bénéfices cliniques clairement démontrés pour les chimiothérapies en fin de vie, un consensus apparaît sur la nécessité de disposer d’outils afin de mieux évaluer le pronostic, de mieux informer les patients afin qu’ils participent à la décision, et sur la nécessité d’orienter une partie des moyens vers des soins palliatifs de qualité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Chemotherapies, Death, At the end of life

Mots clés : Chimiothérapies, Décès, Fin de vie


Plan


 The Editorial board of Le Pharmacien Hospitalier et Clinicien considers each published article for funding English translation and online publication of the most relevant article per issue. A research grant was awarded to Diaz L. et al. Pharm Hosp Clin. doi:10.1016/j.phclin.2015.05.001.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 51 - N° 1

P. e1-e5 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • E-learning… Seul face à l’écran ?
  • F. Lagrange
| Article suivant Article suivant
  • Les interventions pharmaceutiques dans un centre hospitalier universitaire : influence du mode de transmission sur leur acceptation par le prescripteur
  • P. Renaudin, M.-A. Esteve, J. Berbis, J. Delorme, P. Pisano, S. Honore

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.