S'abonner

Parcours de soins à l’épreuve de la vraie vie. AOMI du diagnostic au suivi - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.12.048 
P. Lacroix 1, 2, , I. Desormais 1, 2
1 Unité de médecine vasculaire, CHU Dupuytren, 2, avenue M.-L.-King, 87042 Limoges cedex, France 
2 IENT, Inserm U1094, faculté de médecine, 2, rue du Dr-Marcland, 87000 Limoges, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Dans le cas d’un sujet avec une artériopathie des membres inférieurs (AOMI), la définition des parcours de soins est guidée par le mode de découverte : sujet asymptomatique, sujet avec une symptomatologie chronique ou dans un contexte de manifestations subaiguës, voire aiguës. Ce parcours prend en compte aussi les dimensions locales et générales de la maladie athéroscléroseuse. Les recommandations de la Haute Autorité de santé publiées en 2006 ont abordé les prises en charge, mais sans détailler les parcours de soins. Le document complémentaire de 2007 aborde la question des professionnels impliqués. Au stade du bilan initial, la prise en charge repose sur « le médecin traitant, le cardiologue, le médecin vasculaire, éventuellement le radiologue ». Les mêmes intervenants apparaissent pour le claudiquant avec, en complément suivant le contexte, le chirurgien vasculaire, le rééducateur, le kinésithérapeute, l’infirmier et les professionnels spécialistes du contrôle des facteurs de risque. Si dans les situations précédentes, le parcours est principalement extrahospitalier il n’en est pas de même dans les cas d’ischémies critique et aiguë où l’hospitalisation est de règle. Dans le même document, les actes nécessaires aux différentes situations sont détaillés. La définition des parcours de soins en cas d’AOMI permet d’optimiser les prises en charge en réduisant leur variabilité et en améliorant les échanges entre les différents intervenants. Une communication plus large sur ces parcours pourrait être utile.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Artériopathie des membres inférieurs, Parcours de soins


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 101 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Maladie thromboembolique veineuse, un exemple concret : les parcours de soins en Languedoc-Roussillon de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire
  • J.-P. Galanaud, J. Almosni, A. Ternisien-Payerols, C. Calais, J.-P. Laroche, I. Quéré
| Article suivant Article suivant
  • Parcours de soins des acrosyndromes vasculaires
  • J. Constans

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.