S'abonner

Efficacité et tolérance des biothérapies dans le traitement des vascularites des gros vaisseaux : revue de la littérature - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.12.120 
Y. Ferfar 1, , C. Comarmond 1, A.C. Desbois 1, T. Mirault 2, E. Messas 3, P. Cluzel 1, F. Koskas 4, L. Chiche 4, J. Gaudric 4, P. Cacoub 1, D. Saadoun 1
1 Département de médecine interne et immunologie clinique, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
2 Service de réadaptation vasculaire, hôpital Corentin-Celton, 4, parvis Corentin-Celton, 92130 Issy-les-Moulineaux, France 
3 Service de médecine vasculaire, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
4 Service de chirurgie vasculaire, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La maladie de Horton, la maladie de Takayasu et la maladie de Behçet sont des vascularites des gros vaisseaux. La corticothérapie constitue la pierre angulaire du traitement. Cependant, un pourcentage élevé de patients développe des effets secondaires, devient corticodépendant ou réfractaire à la corticothérapie et/ou aux immunosuppresseurs (méthotrexate, cyclophosphamide, azathioprine, mycophénolate mophétil). Depuis quelques années, l’usage des biothérapies (anti-TNF et anti-interleukine 6 : Tocilizumab) a modifié la prise en charge des vascularites des gros vaisseaux.

Objectif

Évaluer l’efficacité et la tolérance des biothérapies dans la maladie de Horton, la maladie de Takayasu et l’angio-Behçet.

Matériel et méthodes

Revue de la littérature incluant 43 articles originaux (français et anglais). Nous avons analysé 156 patients atteints d’une maladie de Takayasu, 59 d’une maladie de Horton et 12 d’un angio-Behçet traités par biothérapies.

Résultats

Cent trente et un patients atteints d’une maladie de Takayasu ont été traités par anti-TNF, dont 118 (76 %) ont été améliorés. La posologie médiane de corticoïdes avant et après traitement était de 17mg/jour (6,5–30) et 6,5mg/jour (0–10) respectivement. Trente rechutes sous traitement et trois rechutes à l’arrêt ont été rapportées. Vingt-cinq patients atteints d’une maladie de Takayasu ont été traités par Tocilizumab dont 21 (84 %) ont été améliorés. La posologie médiane de corticoïdes avant et après traitement était de 21mg/jour (5–37,5) et 5mg/jour (0–30) respectivement. Deux rechutes sous traitement ont été rapportées. Cinquante-neuf patients atteints d’une maladie de Horton ont été traités par Tocilizumab dont 54 (91,5 %) ont été améliorés. La posologie médiane de corticoïdes avant et après traitement était de 20mg/jour (10–60) et 3mg/jour (0–20) respectivement. Une rechute à l’arrêt du traitement a été rapportée. Douze patients atteints d’un angio-Behçet ont été traités par anti-TNF, tous ont été améliorés sans rechute rapportée. Au total, 64 effets secondaires ont été rapportés (en majorité : réactions d’hypersensibilité, infections, cytopénies, hépatites) dont 19 effets secondaires graves et 3 décès.

Conclusion

Les biothérapies semblent être très prometteuses dans le traitement des maladies vasculaires inflammatoires. Cette place devra être précisée par des études contrôlées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vascularite, Biothérapie


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 132 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étiologies et facteurs associés aux ulcères de jambe chez les patients atteints de sclérodermie systémique : une étude cas-témoin rétrospective multicentrique
  • G. Bohelay, A. Clayes, P. Levy, S. Blaise, N. Baudot, J.-F. Cuny, C. Debure, H. Maillard, F. Granel-Brocard, T. Boyé, C. Lok, N. Beneton, C. Frances, P. Senet
| Article suivant Article suivant
  • Varices et malformations veineuses des membres inférieurs : identification par écho-Doppler des varices indispensables au drainage veineux du membre
  • C. Laaengh Massoni, K. Betroune, C. Laurian, N. Paraskevas, A. Bisdorff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.