S'abonner

Un chémodectome carotidien à ne pas confondre avec une adénopathie cervicale : à propos d’un cas - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.12.139 
A. Fellak , F. Hamrour, A. Hatri, F. Kessal, S. Taharboucht, S. Hamouni, A. Mammeri, R. Guermaz, S. Zekri, M. Brouri
 Service de médecine interne, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le chémodectome appelé également paragangliome carotidien a été décrit initialement par Haller en 1973. Il s’agit d’un néoplasme rare et souvent bénin, représentant 0,03 % des tumeurs cervicales tous types confondus. Il peut être de localisation carotido-jugulaire isolée ou multiple.

Nous rapportons une observation.

Observation

M. C.M. âgé de 43ans, sans antécédents pathologiques particuliers a présenté une pharyngite avec des adénopathies cervicales satellites palpables et douloureuses. Après antibiothérapie, la persistance d’un « ganglion » douloureux a motivé la pratique d’une échographie cervicale couplée au Doppler artériel ; celle-ci a permis de poser le diagnostic de chémodectome en objectivant la présence d’une masse hypervascularisée au niveau de la bifurcation carotidienne. Le caractère non sécrétant de cette tumeur a été retenu après une exploration clinico-biologique. Une cure chirurgicale est alors indiquée.

Conclusion

Le chémodectome est une tumeur paraganglionnaire rare qu’il faut savoir évoquer devant un ganglion d’allure inflammatoire qui résiste au traitement. Le caractère sécrétant de cette tumeur doit être systématiquement recherché avant la décision thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paragangliome, Chémodectome


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 139 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome du marteau hypothénar bilatéral chez un joueur de percussions
  • M. De Bortoli, S. Skopinski, C. Doutrelon, A. Maillet, C. Boulon, J. Constans
| Article suivant Article suivant
  • Ressenti des médecins généralistes sur les anticoagulants oraux directs : enquête qualitative menée auprès de neuf médecins généralistes en Loire-Atlantique
  • C. Leblanc, M.-A. Pistorius, B. Planchon, N. Brebion, P. Pottier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.