S'abonner

Actualités concernant les anticoagulants oraux directs - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.jmv.2015.12.009 
M. Righini
 Service d’angiologie et d’hémostase, hôpitaux universitaires de Genève, faculté de médecine de Genève, Suisse 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La mise sur le marché des anticoagulants oraux directs (AOD) a multiplié les patients traités au long cours par ces molécules, posant la question de la gestion des accidents hémorragiques sous ces traitements. Leur fenêtre thérapeutique relativement large de même que leur courte demi-vie font que l’utilité d’antidotes spécifiques est débattue. Néanmoins, le consensus général est en faveur du développement d’antidotes spécifiques car la possibilité d’antagoniser rapidement l’effet des AOD en cas d’hémorragie menaçant la vie est probablement bénéfique et certainement rassurante pour la prescription de ces médicaments au long cours.

L’idarucizumab (Praxbind®, Boehringer Ingelheim) est le premier antidote qui sera mis sur le marché probablement en 2016 et cible spécifiquement le dabigatran. C’est un fragment d’anticorps monoclonal de souris humanisé qui n’a pas d’effet sur la coagulation mais a une grande affinité pour le dabigatran circulant. Une analyse intérimaire d’une étude de phase 3 sur la réversion de l’effet anticoagulant du dabigatran chez 90 patients présentant une hémorragie majeure ou avant une chirurgie urgente–démontre que l’idarucizumab normalise les temps de coagulation en quelques minutes et que l’effet perdure 24h. Chez les 35 patients ayant reçu l’antagoniste dans le cadre d’une chirurgie urgente, l’hémostase clinique a été décrite comme « normale » chez 33 patients et « faiblement perturbée » chez 3.

L’andexanet alpha (Annexa®, Portola Pharmaceuticals) est une protéine recombinante qui ressemble au facteur Xa sans activité pro-coagulante mais avec une affinité pour les inhibiteurs du facteur Xa. Ce produit pourrait donc être efficace non seulement pour les AOD ciblant le facteur Xa (rivaroxaban, apixaban, edoxaban) mais également pour le fondaparinux et pour antagoniser l’effet anti-Xa des HBPM. Chez des sujets traités par du rivaroxaban ou de l’apixaban, l’administration IV du produit corrige rapidement l’activité anti-Xa et l’effet anticoagulant apparaît à nouveau 1h après l’arrêt de la perfusion, suggérant qu’une administration en IV continue est nécessaire pour obtenir un effet persistant de la réversion. L’adexanet alpha devrait être disponible fin 2017.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Antidotes, Anticoagulants oraux directs


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 85-86 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quelle place pour les antivitamines K en 2016 ?
  • I. Mahé
| Article suivant Article suivant
  • Quel anticoagulant oral direct choisir dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse et pourquoi ?
  • G. Pernod

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.