Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fracture du cartilage thyroïde et pendaison incomplète : à propos d’un cas et revue de la littérature - 04/03/16

Doi : 10.1016/j.medleg.2015.12.001 
C. Gorgiard a, , c , M. Taccoen b, B. Ludes b
a Service d’urgences médico-judiciaires, Hôtel-Dieu, 1, place du Parvis-Notre-Dame, 75004 Paris, France 
b Institut médico-légal de Paris, 2, place Mazas, 75012 Paris, France 
c EA4569, laboratoire d’éthique médicale et de médecine légale, faculté de médecine, centre universitaire des Saints-Pères, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La pendaison est un acte souvent suicidaire à très forte létalité. La suspension peut être complète ou incomplète (tout ou partie du corps repose sur un support). L’autopsie médicolégale recherche les indices évoquant l’intervention d’un tiers. Le but de ce cas est de synthétiser les différents facteurs impliqués dans la survenue des lésions laryngées au cours des pendaisons. Nous rapportons le cas d’un homme de 48ans retrouvé pendu à son domicile, par un lien fixé au gond supérieur d’une porte. Il s’agissait d’une pendaison cervicale incomplète : l’homme est découvert assis au sol en appui contre la porte. L’examen externe montrait la présence d’un sillon de pendaison et des signes asphyxiques. À l’autopsie, le cartilage thyroïde présentait une fracture à la base de la corne supérieure droite. L’os hyoïde ne présentait pas d’anomalie. Aucune lésion traumatique de lutte, défense ou maintien n’a été mise en évidence. L’autopsie concluait à un décès par hypoxie consécutive à une pendaison vitale. Une revue exhaustive de la littérature permet d’évaluer la prévalence des fractures du larynx en fonction du type de pendaison (complète ou incomplète). L’influence du type de pendaison dans la survenue des fractures du larynx est variable selon les études. Il s’agit surtout de lésions du cartilage thyroïde (de 0 à 50 % selon les études) dont le risque augmente avec l’âge. La base des cornes supérieures est la localisation préférentielle des fractures. La fracture de l’os hyoïde est plus rarement décrite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Hanging is a common method for committing suicide and a routine task in forensic autopsies. Hanging can be classified as either complete (the whole body hangs off the ground and the weight of the victim is suspended at the neck) or incomplete (some parts of the body are touching the ground). Divergent opinions exist about the frequency of cases with fractures of the thyroid cartilage and of the hyoid bone in deaths caused by hanging. The objective of this case is to synthesize the different factors involved in the occurrence of fractures of neck structures that are caused by hanging. We examined the case of a 48-year-old-man who was the victim of an incomplete hanging. The man was found sitting on the ground in support against a door. The cervical link was attached to the top of the hinge door. The external examination showed a hanging ligature mark and classical external injuries of asphyxia death. During the autopsy, we found a fracture of the superior horn of the thyroid cartilage. The hyoid bone was normal. The autopsy concluded that the cause of death was the result of hypoxia vital. Frequency of fracture of thyroid cartilage ranges from rare to frequent in the literature (between 0 and 50 %). Fracture of hyoid bone is less frequently reported. Hyoid bone and/or thyroid cartilage fractures are most frequently identified in victims who are older. The role played by the type of suspension in the cause of fractures is not clear.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pendaison complète/incomplète, Lésions laryngo-cervicales, Autopsie, Suicide

Keywords : Complete/incomplete hanging, Neck injury, Autopsy, Suicide


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 7 - N° 1

P. 33-37 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La dangerosité du Flash-Ball® : cas rapporté d’un traumatisme crânio-encéphalique et revue de la littérature
  • J. Hiquet, E. Christin, L. Benali, S. Gromb-Monnoyeur
| Article suivant Article suivant
  • Test de paternité prénatal non invasif : existe-t-il des applications en médecine légale ?
  • C. Hugodot, P.A. Peyron, E. Baccino

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.