Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Accouchement inopiné extrahospitalier : prise en charge et facteur de risque - 08/03/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.04.001 
M. Billon a, G. Bagou b, L. Gaucher a, G. Comte b, M. Balsan c, R.-C. Rudigoz d, C. Dupont d,
a Hôpital Femme–Mère-Enfant, 69500 Bron, France 
b SAMU 69, 69437 Lyon cedex 03, France 
c Faculté de médecine et de maïeutique, Lyon Sud–Charles-Mérieux, 69921 Oullins, France 
d Réseau périnatal Aurore, laboratoire « santé, individu, société », faculté de médecine Laennec, université Lyon-Est, EA 4129, 69372 Lyon cedex 08, France 

Auteur correspondant. Réseau Aurore, 103, Grande-Rue-de-la-Croix-Rousse, 69004 Lyon, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Estimer la fréquence des accouchements inopinés extrahospitaliers (AIE), décrire la prise en charge à domicile ainsi que les complications survenues, et identifier leurs facteurs de risque.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective cas-témoins du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2012 sur l’agglomération lyonnaise. Les cas ont été identifiés à partir du registre du service aide médicale d’urgence 69 (SAMU 69) et les témoins à partir du registre des naissances de la maternité correspondante au cas, en recrutant deux témoins par cas.

Résultats

La fréquence des AIE était de 0,3 % [0,2–0,4]. À domicile, l’administration prophylactique d’oxytocine était réalisée dans 18,3 % [9,31–27,3] des cas et la prévention de l’hypothermie néonatale était effectuée dans 45,7 % [34,1 %–57,3 %] des cas. La multiparité [OR : 3,43 (1,65–7,23)], une situation de précarité [OR : 37,63 (5,02–7,81)] et le non-suivi de la grossesse [OR : 3,36 (2,72–4,15)] étaient des facteurs de risque d’AIE.

Conclusion

Les pratiques de prévention de l’hémorragie du post-partum et celles de l’hypothermie néonatale à domicile peuvent être améliorées. La précarité et moins de trois consultations programmées constitueraient des points de vigilance pendant le suivi de la grossesse pour les équipes médicales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To estimate the frequency of accidental out-of-hospital deliveries (OHDs), to describe the home care and the complications occurred, and to identify risk factors.

Materials and methods

A retrospective case-control study from 1st January 2012 to 31 December 2012 in Lyon urban area. Cases were identified from the Emergency Medical Aid Service 69 (SAMU 69) registry and control from the birth registry of the maternity corresponding to the case, recruiting two controls per case.

Results

The frequency of the OHDs was 0.3% [0.2–0.4]. At home, the prophylactic administration of oxytocin was performed in 18.3% [9.31–27.3] of cases and prevention of neonatal hypothermia was performed in 45.7% [34.1%–57.3%] of cases. Multiparity [OR: 3.43 (1.65–7.23)], a precarious situation [OR: 37.63 (5.02–7.81)], and lack of antenatal care [OR: 3.36 (2.72–4.15)] were OHDs’ risk factors.

Conclusion

The practical prevention of postpartum hemorrhage, and that of the home neonatal hypothermia could be improved. Points of vigilance for the medical teams to look for during the pregnancy monitoring are precariousness and less than 3 consultations scheduled.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accouchement extrahospitalier, Prise en charge

Keywords : Delivery out-of-hospital, Management


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 3

P. 285-290 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rupture prématurée des membranes : peut-on proposer une prise en charge à domicile ?
  • C. Garabedian, C. Bocquet, A. Duhamel, B. Rousselle, S. Balagny, E. Clouqueur, N. Tillouche, P. Deruelle
| Article suivant Article suivant
  • L’accouchement du deuxième jumeau en présentation céphalique. À propos d’une série de 127 patientes
  • M. Roesch, A. Bourtembourg, M. Panouillères, R. Ramanah, D. Riethmuller

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.