Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Et si c’était … une homocystinurie ; à propos d’un cas - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.260 
Abdelhakim Gourari , T. Lougani, F. Mesbah, A. Daidi, Nora Kassouri, Wahiba Amer El Khedoud, Meriem Abada-Bendib
 Neurologie, EHS BenAknoun Alger, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’homocystinurie est un désordre métabolique lié à un déficit génétique de l’enzyme du métabolisme de la méthionine. Le diagnostic se fait en général pendant l’enfance. Sa découverte à l’âge adulte est dominée par des complications neurovasculaires.

Observation

Nous rapportons le cas d’un homme de 53ans hospitalisé pour l’exploration de 2 accidents vasculaire cérébraux (AVC) à 8 mois d’intervalle. Patient aux antécédents de subluxation bilatérale du cristallin, d’une thrombophlébite fémoropoplite gauche et suivi pour ostéoporose fracturaire. Examen neurologique a objectivé une tétra-parésie prédominant à l’hémicorps gauche avec un phénotype clinique marfanoïde. L’IRM cérébrale était en faveur d’une leucoencéphalopathie diffuse. Le bilan biologique a montré une augmentation importante des concentrations plasmatiques de l’homocystéine et de la méthionine. Le diagnostic d’homocystinurie a été conforté par une réaction de Brand positive et la détection d’un taux élevé de l’homocystéine dans les urines.

Discussion

L’homocystinurie reste une maladie rare, sa gravité est dominée par les complications neurovasculaires et le retard mental, liées au taux d’homocystéine circulante. Ce diagnostic était relativement tardif chez notre patient révélé par un AVC sur un aspect marfanoïde. Le traitement était basé essentiellement sur l’acide folique, pyridoxine et vitamine B12 entraînant une stabilisation des signes cliniques.

Conclusion

Le diagnostic d’homocystinurie doit être évoqué précocement devant tout AVC associé à un phénotype marfanoïde, afin de limiter les complications et surtout de prévenir de nouveaux cas dans la fratrie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Homocystinurie, Aspect marfanoïde, Accident vasculaire cérébral


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A109 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Première étude épidémiologique française sur la maladie de Wilson
  • France Woimant, Philippe Tuppin, Solène Samson, Pascal Chaine, Nadège Girardot-Tinant, Aurélia Poujois
| Article suivant Article suivant
  • Maladie de Wilson : étude clinique de 8 cas présentant une atteinte neurologique
  • Houda Semra, Naima Taghane, Sabrina Djebari, Samia Benhamada, Ibtissem Laib, Fatima Serradj, Abdelmadjid Hamri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.