Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Démence dans la sclérose en plaques : étude de 5 cas et revue de la littérature - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.019 
Sophie Dautricourt , Pierre Branger, Gilles Defer
 Neurologie, CHU, avenue de la Côte-de-Nacre, Caen 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La démence dans la sclérose en plaques (SEP) est peu reconnue et mal caractérisée. Elle n’apparaît pas explicitement dans les nouveaux critères de démence du DSM-5.

Objectifs

Description et analyse de cas de démence chez 5 patients atteints d’une SEP et revue de la littérature.

Patients et méthodes

Étude rétrospective de 5 cas de SEP répondant aux critères de « trouble neurocognitif majeur lié à une autre condition médicale altérant significativement les activités de la vie quotidienne » selon le DSM-5. Analyse des données cliniques, du niveau de handicap (EDSS), des tests neuropsychologiques, et de l’imagerie. Caractérisation des déficits cognitifs par comparaison avec des données normées.

Résultats

Il s’agit de 2 femmes et 3 hommes (âge 36 à 69ans, 4 formes rémittentes, évolution 6–21ans). Trois cas ont présenté des troubles cognitifs dans les deux ans après le diagnostic. Les atteintes neuropsychologiques étaient dominées par un déficit en mémoire épisodique et de travail, un déficit attentionnel et un syndrome dysexécutif. Quatre sur 5 patients avaient peu évolué sur le plan du handicap (EDSS4) malgré l’atteinte cognitive sévère. Trois sur 5 patients ont été traités par antidépresseur.

Discussion

La fréquence de la démence dans la SEP reste indéterminée en l’absence de critères diagnostiques validés et d’étude prospective sur sa prévalence. Un trouble cognitif majeur limitant significativement l’autonomie au quotidien peut être observé précocement dans les formes chroniques progressives et rémittentes peu ou pas actives. D’autres tableaux sont possibles comme une altération cognitive fulminante ou une symptomatologie psychiatrique.

Conclusion

La démence dans la SEP est une réalité clinique et sa détection permettrait une meilleure prise en charge. Des difficultés croissantes dans les activités quotidiennes doivent constituer un signe d’alerte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Démence, Sclérose en plaques, DSM-5


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A11-A12 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Démences vasculaires en milieu hospitalier à Libreville
  • Landry Oura, Ibrahima Aïssata Camara, Ndouongo-Kouna Philomène, Lansana Laho Diallo
| Article suivant Article suivant
  • Stress mécanique lié à l’atrophie cérébrale dans la maladie d’Alzheimer
  • Marcel Levy, Hovagim Bakardjian, Harald Hampel, Bruno Dubois, Laurent Schwartz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.