Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Urine en neurologie : intérêt de l’analyse macroscopique dans l’orientation diagnostique - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.264 
Massinissa Lounis , Smail Daoudi
 Neurologie, CHU Nedir Mohamed, Tizi Ouzou, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Une urine anormalement colorée est souvent causée par des médicaments, certains aliments mais aussi par beaucoup de pathogènes. Dans certains cas, ces changements macroscopiques peuvent être d’un apport important dans l’enquête étiologique.

Observation

Le cas no 1 concernait un patient âgé de 51ans, aux antécédents de PRNA idiopathique remontant à l’âge de 32ans spontanément régressive et hospitalisé pour prise en charge d’un second épisode de faiblesse musculaire des membres inférieurs d’évolution rapidement ascendante avec des difficultés respiratoires. Le diagnostic de porphyrie aiguë intermittente a été évoqué devant l’association de troubles digestifs, psychiatriques et d’une coloration rouge Porto des urines. Le cas no 2 concernait un patient âgé de 81ans ayant présenté 5 épisodes d’accidents vasculaires cérébraux transitoires en moins de deux semaines. Des pigmentations épidermiques, cartilagineuses et sclérotiques associées à une coloration noirâtre des urines a permis de soulever le diagnostic d’ochronose (alcaptonurie). Chez les deux patients, les diagnostics ont étaient confirmés biologiquement par l’analyse respective des dérivés du porphobilinogène et de l’acide homogentisique-oxydase.

Discussion

Le premier problème que nous rencontrons avec le mot « rouge » est que le terme est suffisamment large pour englober des nuances de rouge, d’où la tendance à sous-estimer l’apport possible de cette anamnèse dans une orientation diagnostique. Ces patients peuvent présenter des plaintes non spécifiques et feront l’objet d’un bilan vaste parfois sans intérêts.

Conclusion

L’analyse macroscopique de l’urine est très intéressante dans le cadre de certaines pathologies, car elle permet d’orienter rapidement le diagnostic. C’est dire l’intérêt de la recherche d’anomalies lors de tout examen médical.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Alcaptonurie, Porphyrie, Urines


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A110-A111 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités du syndrome du canal carpien chez les diabétiques : étude cas-témoin
  • Salaheddine Rekik, Ines Kammoun, Leila Triki, Zied Affes, Sana Ben Jemea, Hela Zouari, Kaouthar Masmoudi
| Article suivant Article suivant
  • Les caractéristiques des mouvements anormaux dans le déficit en neurotransmetteurs
  • Nahed Kessentini, Ichraf Kraoua, Hanene Benrhouma, Hedia Klaa, Nedia Ben Achour, Ilhem Turki

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.