Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La maladie de Wilson au CHU Mohamed VI de Marrakech, à propos de 20 cas - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.266 
El Mellakh Meriem 1, , Adali Nawal 1, Najib Kissani 2, Ghizlane El Yadiri 3, Mohamed Sbihi 4
1 Neurologie, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc 
2 Neurologie, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 
3 Pédiatrie B, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 
4 Pédiatrie B, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La maladie de Wilson est une maladie génétique rare autosomique récessive caractérisée par l’accumulation du cuivre dans le foie, le système nerveux central et la cornée. Elle est caractérisée par son hétérogénéité phénotypique et génotypique.

Objectifs

Préciser les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques, ainsi que les difficultés diagnostiques rencontrées au CHU de Marrakech, et comparer nos données aux différentes séries publiées.

Patients et méthodes

Vingt cas de malades de Wilson, colligés au service de neurologie et de pédiatrie B du CHU Mohamed VI de Marrakech entre 1998 et 2014.

Résultats

L’âge des malades variait de 6 à 17ans avec une prédominance masculine (64 %). Les signes neurologiques étaient présents dans 68 % des cas. Tous les patients avaient des manifestations hépatiques cliniques et/ou biologiques. La perturbation du bilan cuprique avait confirmé le diagnostic positif. Le traitement était à base de d-pénicillamine chez 18 cas, et d’acétate de zinc chez deux patients. L’évolution était favorable chez seulement 5 patients.

Discussion

La maladie de Wilson est relativement rare. Les formes neurologiques s’observent volontiers chez l’adolescent, et restent très polymorphes. L’atteinte neurologique est toujours associée à une atteinte hépatique. L’IRM cérébrale est un outil important du diagnostic. Le traitement est à base de chélateurs du cuivre (d-pénicillamine) permettant de réduire la morbi-mortalité spontanée de cette affection.

Conclusion

La maladie de Wilson fait partie des rares affections curables, raison pour laquelle le diagnostic doit être posé précocement avec certitude surtout en milieu pédiatrique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Wilson, Cuivre, d-pénicillamine


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A111 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les caractéristiques des mouvements anormaux dans le déficit en neurotransmetteurs
  • Nahed Kessentini, Ichraf Kraoua, Hanene Benrhouma, Hedia Klaa, Nedia Ben Achour, Ilhem Turki
| Article suivant Article suivant
  • La pellagre : une complication exceptionnelle des vomissements gravidiques avec multinévrite, épilepsie myoclonique et myélinolyse centropontique
  • Iness Benabdelaziz, Emna Farhat, Haifa Chelly, Samia Ben Sassi, Fayçel Hentati, Mourad Zouari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.