Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Charcot-Marie-Tooth (CMT) et lésions tumorales nerveuses multiples, une association à connaître ? - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.300 
Ludivine Kouton 1, , Amandine Sévy 1, Emilien Delmont 1, Marion Montava 2, Julie Fayerstein 3, Emmanuelle Salort-Campana 1, Shahram Attarian 1
1 Centre de référence de la SLA et des maladies neuromusculaires, AP–HM, CHU La Timone, Marseille, France 
2 Orl-chirurgie cervico-faciale, AP–HM, CHU La Conception, Marseille, France 
3 Unité neurovasculaire, AP–HM, CHU La Timone, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La découverte de schwannomes ou de neurofibromes multiples fait rechercher une neurofibromatose d’origine génétique. Plusieurs cas d’association à des CMT ont cependant été rapportés dans la littérature.

Observation

Un homme de 61ans a présenté une otalgie brutale suivie d’une surdité totale et unilatérale gauche, le reste de l’examen clinique ne mettait en évidence qu’une ataxie proprioceptive modérée et un steppage droit discret. Cette surdité brusque a initialement été traitée par corticoïdes et AINS pendant 2 mois sans efficacité. L’IRM des angles ponto-cérébelleux mettait en évidence 6 lésions tumorales bilatérales et symétriques des nerfs crâniens intéressant les paquets acousticofaciaux, les trijumeaux et les nerfs mixtes. L’électroneuromyogramme retrouvait une neuropathie sensitivomotrice sévère démyélinisante des 4 membres contrastant avec les discrètes anomalies de l’examen clinique. L’étude du liquide céphalorachidien montrait une dissociation albumino-cytologique avec hyperprotéinorachie à 2,63g/L, pour un liquide acellulaire. Il nous avait initialement été adressé pour discuter une polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique ainsi qu’un traitement secondaire par corticoïdes fortes doses ou immunoglobulines IV. Mais l’étude moléculaire montrait une duplication du gène PMP22 sur le chromosome 17 signant un CMT 1a. La recherche de neurofibromatose de type 2 (NF2) est en cours.

Discussion

L’association d’une neurofibromatose et d’un CMT est exceptionnelle. Les gènes de la NF2 et du CMT1A étant sur le chromosome 17, ils peuvent être touchés par un même réarrangement chromosomique. Cependant, des neurofibromes ont été décrits dans des CMT1a sans neurofibromatose. Certains de ces cas pourraient correspondre à des hypertrophies nerveuses plutôt qu’à de véritables tumeurs des gaines nerveuses.

Conclusion

L’existence de neurinomes/schwannomes multiples avec un tableau de neuropathie démyélinisante sévère électrophysiologiquement et paucisymptomatique cliniquement doit faire rechercher un CMT1A et discuter l’abstention thérapeutique au plan neurologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Charcot-Marie-Tooth (maladie de), Neurinome/schwannome, Électroneuromyogramme


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A127-A128 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Formes récessives de la maladie de maladie de Charcot-Marie-Tooth liées aux mutations du gène MFN2 : réelle récessivité ou dominance incomplète ?
  • Philippe Codron, Arnaud Chevrollier, Andoni Echaniz-Laguna, Philippe Latour, Christophe Verny, Julien Cassereau
| Article suivant Article suivant
  • Hypersignaux de la substance blanche et microdélétion 6p25 : à propos d’un cas
  • Marine Boudot De La Motte, Maria Del Mar Amador, Savine Vicart, Dominique Bourgeois, Catherine Lubetzki, Martin Catala

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.