Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Encéphalomyélite aiguë hémorragique récidivante après fécondation in vitro - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.322 
Gaëlle Balloy 1, , David Laplaud 1, Sandrine Wiertlewski 2
1 Neurologie, hôpital Nord Guillaume-et-René-Laennec, CHU de Nantes, Saint-Herblain, France 
2 Neurologie, CHU de Nantes, hôpital Laennec, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’encéphalomyélite aiguë disséminée (EMAD) est une pathologie démyélinisantes du système nerveux central monophasique survenant habituellement suite à une infection virale. Les EMAD hémorragiques sont des entités rares habituellement sévères.

Observation

Une femme de 32ans est hospitalisée en neurologie en décembre 2013 pour des troubles visuels associés à des céphalées. L’IRM cérébrale retrouve une lésion occipitale gauche en hypersignal Flair, rehaussée par le gadolinium, avec un important œdème péri-lésionel. Le bilan étiologique est sans particularité. Les symptômes visuels sont reliés à une épilepsie partielle occipitale et régressent sous traitement anti-épileptique. L’hypothèse d’une pathologie inflammatoire du système nerveux central est retenue, confortée par le contexte de fécondation in vitro (FIV) quelques mois avant la survenue de l’épisode. En février 2014, une biopsie cérébrale stéréotaxique est réalisée devant la réapparition des symptômes. Celle-ci montre une lésion démyélinisante avec un infiltrat inflammatoire péri-vasculaire et nécrotico-hémorragique sans cellule tumorale. Un traitement par corticoïdes à forte dose est initié, suivi d’une décroissance très lente. Les symptômes et la lésion à l’IRM vont régresser. Un an après, les corticoïdes étant inférieur à 10mg/j, les troubles visuels et la lésion réapparaissent. Une deuxième lecture histologique est demandée. Le diagnostic d’EMAD hémorragique est retenu. Le traitement par corticoïdes puis immunosuppresseurs permettent une nette amélioration clinique et radiologique.

Discussion

Aucune notion de virose précédant les troubles n’a été retrouvée. La patiente en était à son troisième échec de FIV. Cette procédure connue pour aggraver le risque de poussées de sclérose en plaque. L’hypothèse est que la prolifération des lymphocytes T, jouant un rôle dans l’inflammation, est régulée par les agonistes de la gonadotrophin releasing hormone (GnRH), traitement utilisé lors de la stimulation ovarienne.

Conclusion

Ce cas unique d’EMAD suivant une FIV suggère des liens étroits entre la physiopathologie de la sclérose en plaque et celle de l’EMAD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : EMAD, Fécondation in vitro, GnRH


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A136-A137 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Application des nouveaux critères du spectre de la neuromyélite optique au CHU de Rouen
  • Laura Fechtenbaum
| Article suivant Article suivant
  • Forme pseudotumorale du neuro-Behçet–à propos de 3 cas
  • Salim Allal, Souad Benabadji, Atif Merad, Selma Merini, Zahira Barka Bedrane, Djaouad Bouchenak Khelladi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.