Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladies systémiques et AVC : binôme non fortuit ! - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.336 
Djanette Hakem 1, , Abdelhalim Boudjelida 1, Aldjia Hamadane 1, Nabila Slimani 1, Mounia Mati 2, Boudjema Mansouri 3, Abdelkrim Berrah 1
1 Médecine interne, hôpital Dr Mohammad-Lamine Debaghine, CHU Bab-El-Oued, Alger, Algérie 
2 Neurologie, hôpital De Hadjout, Tipaza, Alger, Algérie 
3 Centre national imagerie médicale, hôpital Dr Mohammad-Lamine Debaghine, CHU Bab-El-Oued, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les AVC ischémiques du sujet jeune associés aux maladies auto-immunes (MAI) représentent une proportion restreinte des diverses étiologies des AVC (cardio-emboliques…). Leur mécanisme est pluriel et souvent intriqué.

Objectifs

Revoir les principales MAI associées à ces AVCI, les mécanismes impliqués et le profil évolutif observés. Tous les AVC sont constitués et documentés par une imagerie cérébrale et les MAI confirmées par les tests immunologiques.

Patients et méthodes

Étude rétrospective, sur 4 années successives, janvier 2010 à décembre 2014, de dossiers colligés en médecine interne ; 12 patients (11F, 1H), âge moyen de 34,9ans sont étudiés.

Résultats

Les étiologies étaient : lupus (2), syndromes des anti-phospholipides (5), maladie de Takayashu (2), maladie cœliaque (2) et maladie de Meadows (1). Les thérapeutiques associaient : anticoagulation ou antiagrégants plaquettaire, immuno-modulateurs (plaquenil), correction des FRCV, réeducation physique et traitements spécifique (régime sans gluten.).

Discussion

Les mécanismes impliquaient une endocardite de Libmanns-Sacks (1) ou marastique (1), une cardiomyopathie dilatée (1) et une sténose inflammatoire des carotides. Les facteurs de risque cardiovasculaires « FRCV » et métaboliques étaient retrouvés que dans 30 %. Des séquelles motrices (4), et cognitives (2) étaient notées sans récurrence d’AVCI à moyen terme.

Conclusion

Les AVCI associés à des MAI thrombogénes restent sous-estimés. Leur meilleur traitement reste préventif (dépistage d’une mutilation valvulaire, anticoagulation devant des situations à haut risque thrombogéne, correction des FRCV, thromboprophylaxie…).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : AVC, Lupus, Anticoagulant


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A141-A142 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une nécrose laminaire corticale extensive chez un patient suivi pour neuro-Behçet
  • Imane Hajjaj, Latifa Hadrane
| Article suivant Article suivant
  • Atteinte isolée du nerf hypoglosse au cours d’un syndrome de Sjögren
  • Nahed Kessentini, Youssef Kort, Naziha Khammessi, Haykel Abdelhedi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.