Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’intérêt de la mesure de la fraction exhalée du monoxyde d’azote dans le syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.345 
Leila Triki , Sayhi Amani, Sonia Rouatbi
 Physiologie et explorations fonctionnelles, CHU Farhat Hached, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil (SAHOS) est associé à une hypoxie causant un stress oxydatif au niveau pulmonaire.

Objectifs

Démontrer la présence d’une inflammation bronchique dans le SAHOS en cas d’indice de masse corporelle (IMC) élevé par la mesure de la fraction exhalée du monoxyde d’azote (FeNO).

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude transversale qui a concerné 49 patients Tunisiens obèses. Le diagnostic de SAHOS a été établi par une polysomnographie chez 23 d’entre eux. Les données anthropométriques ont été recueillies. Une exploration fonctionnelle respiratoire avec mesure de la FeNO ont été réalisées. Une analyse statistique a été faite en utilisant le logiciel Statistica.

Résultats

Des 49 patients obèses, seuls 23 présentaient un index d’apnée-hypopnée (IAH)>5, significativement corrélé à l’IMC (p<0,001). Ce groupe avait un débit expiratoire maximal médian statistiquement plus bas, un déficit ventilatoire restrictif et une anomalie de la diffusion du monoxyde de carbone plus marqués que l’autre groupe (p<0,05). La FeNO était significativement plus élevée chez les apnéiques et négativement corrélée au nombre de désaturations et à la saturation moyenne de l’hémoglobine en oxygène (p<0,05).

Discussion

La FeNO est un très bon marqueur de l’inflammation bronchique qui est retrouvée chez les patients obèses atteints de SAHOS. Cette inflammation locale des voies aériennes est secondaire au stress oxydatif local résultant principalement du traumatisme mécanique dû à la fermeture des voies aériennes et des vibrations de la paroi bronchique.

Conclusion

Dans le SAHOS, les épisodes d’hypoxie intermittente conduisent à un stress oxydatif responsable d’une inflammation bronchique mesurable par la FeNO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sommeil, Apnées du sommeil, Inflammation


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A145 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un syndrome des jambes sans repos…Mortel !
  • Pauline Lestra
| Article suivant Article suivant
  • Narcolepsie et épilepsie : à propos de 2 cas
  • Walid Abdellaoui, Sihem Bahbouh, Selma Dounia Bensemmane, Mohamed Reda Belabed, Radia Benalia, Elias Attal, Mahmoud Ait-Kaci-Ahmed

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.