Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vigilance d’une population parkinsonienne - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.348 
Roberta Carcangiu 1, , Luc Staner 1, François Sellal 2, Fabrice Duval 1
1 Unité d’exploration des rythmes veille-sommeil, CH Rouffach, Rouffach, France 
2 Neurologie, hôpitaux civils de Colmar, Colmar, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La somnolence chez les parkinsoniens est d’origine multifactorielle. La dégénérescence du tronc cérébral impliquant plusieurs neurotransmetteurs pourrait dérégler la vigilance.

Objectifs

Comparer la somnolence subjective et objective d’une population parkinsonienne. Vérifier l’impact du processus dégénératif sur la vigilance dans une population avec essentiellement des troubles moteurs et une thérapie stable.

Patients et méthodes

L’étude comportait un bilan cognitif, 2 polysomnographies, l’échelle de somnolence d’Epworth (ESE) et le test itératif de latence d’endormissement (TILE). 15 patients ont été exclus : 2 avec des troubles cognitifs-psychiatriques et 13 apnéiques. Trente-trois ont terminé l’étude : 18 ♂+15 ♀, âge moyen 66±8,4ans, Hoehn et Yahr 2,4±0,8, sous 515±272mg/jour de l-DOPA (+ un agoniste dopaminergique).

Résultats

Cinquante-quatre pour cent des patients se plaignaient de somnolence selon l’ESE (>10) ; toutefois aucun n’avait une latence moyenne d’endormissement au TILE pathologique (<8) et la latence moyenne de la population était de 16,9min. Le temps total de sommeil moyen était de 333±87min et l’ efficience moyenne de 66 %±12. Il n’y avait aucune différence statistique entre le groupe des patients avec un score normal à l’ESE et celui avec un score pathologique.

Discussion

La plainte de somnolence est fréquente chez les parkinsoniens mais elle est rarement comparée aux tests objectifs de vigilance. Les causes de somnolence sont multiples, notamment les troubles cognitifs et psychiatriques, les apnées du sommeil et les médicaments. Le rôle du processus dégénératif du tronc cérébral reste controversé.

Conclusion

Dans notre population avec uniquement des troubles moteurs :

la vigilance objective est normale ;

le rôle du processus dégénératif sur la somnolence semble moindre ;

l’échelle d’Epworth surestime la somnolence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Parkinson, Vigilance, Sommeil


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A146 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Kleine-Levin familial ou sporadique : une étude comparative
  • Rémy Nguyen, Elisabeth Groos, Emmanuel Mignot, Isabelle Arnulf
| Article suivant Article suivant
  • Drop attacks, épilepsie, dépression…et si c’était une narcolepsie ?
  • Amel Daidi, K. Zoghbi, Abdelhakim Gourari, Wahiba Amer El Khedoud, Nora Kassouri, A. Chaouch, Meriem Abada-Bendib

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.