Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

S’agit-il d’une métastase cérébrale ? Qui et quand biopsier ? - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.355 
Guido Ahle 1, , Claude Gaultier 1, Ionela Manoila 2, Monia Cardarelli 3, Jérôme Guison 4, David Atlani 5, Jimmy Voirin 3
1 Service de neurologie, hôpitaux Civils de Colmar, 68024 Colmar 
2 Service de neuroradiologie, hôpitaux Civils de Colmar, 68024 Colmar 
3 Service de neurochirurgie, hôpitaux Civils de Colmar, 68024 Colmar 
4 Service de médecine interne, hôpitaux Civils de Colmar, 68024 Colmar 
5 Service de radiotherapie, hôpitaux Civils de Colmar, 68024 Colmar 

Auteur correspondant.

Résumé

Les métastases cérébrales sont plus fréquentes que les tumeurs cérébrales primitives et leur incidence continue d’augmenter. Les tumeurs primitives sous-jacentes les plus fréquentes sont localisées aux poumons, aux seins, à la peau, au côlon/rectum, et aux reins, bien que n’importe quelle tumeur puisse métastaser dans le cerveau. Le plus souvent les métastases cérébrales sont diagnostiquées chez des patients aux antécédents d’un cancer et moins fréquemment soit au moment du diagnostic du cancer ou avant.

Une sémiologie radiologique typique chez un patient aux antécédents d’un cancer à haute probabilité de métastase cérébrale peut permettre l’orientation diagnostique.

Quand la sémiologie est atypique, la tumeur sous-jacente a peu de risques de présenter des métastases cérébrales ou bien elle est en rémission de longue durée ; l’indication d’un bilan ultérieur par ponction lombaire et/ou biopsie doit être discutée.

Des cas cliniques illustrant des diagnostics différentiels (tumeur cérébrale primitive, abcès, tuberculome, toxoplasmose, inflammation pseudotumorale) seront présentés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Métastase, Cerveau, Biopsie


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A150 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vitamine C et syndrome de jambes sans repos chez les patients hémodialysés
  • Jeanine El Helou, Elissone Sarkis, Edwina Khneisser, Hiba Azar, Dania Chelala
| Article suivant Article suivant
  • Nanomatériaux et cerveau : quel impact, quelle surveillance ?
  • Irina Guseva Canu, Anna Bencsik

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.