Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

C’est chaud, c’est froid - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.362 
Catherine Thomas-Antérion
 Cabinet de neurologie, Plein-Ciel, 69008 Lyon, France 

Résumé

Introduction

MB, âgée de 36ans, présenta au décours d’un AVC insulaire postérieur gauche une appétence nouvelle pour la peinture, avec un certain talent et un réel engouement [1]. On nota le recours privilégié à « la palette chaude », celle-ci atténuant des douleurs centrales s’exacerbant notamment au froid ou au contact du métal, tandis que « la palette froide » les aggravait. La région insulaire, carrefour sensoriel et émotionnel a été récemment impliquée dans la sensation thermique nasale (chaud/froid) face à des stimuli colorés. MB a ainsi réalisé une tâche psychophysique avec ce référentiel.

Méthodologie

Il s’agissait lors de la présentation d’un tube coloré en vert ou en rouge, humé à la narine droite ou gauche, de définir une sensation nasale froide ou chaude (ce avec un tube neutre).

Résultats

Les résultats de MB ont été comparés à ceux de 33 témoins femmes de son âge qui montraient comme attendu un traitement biaisé du chaud par l’hémisphère droit et du froid par l’hémisphère gauche. Les réponses « froides » de MB avec les tubes verts ont été significativement inférieures que celles des contrôles quand le tube a été présenté à la narine droite (hémisphère gauche insulaire lésé) et supérieur lorsque la narine droite a été stimulée.

Discussion

Cette inhabituelle combinaison entre température des couleurs, perception somato-sensitive (y compris douloureuse) et émotion peut être qualifiée comme une synesthésie acquise (totalement involontaire). Ce changement n’était modifié ni par la motivation (peinture instinctive ou sur commande), ni par la technique, ni par le niveau d’abstraction ni même par les traitements antalgiques. Ce cas unique souligne d’une part la nécessité de poursuivre des études sur l’insula en tenant compte de la latéralisation hémisphérique et de la complexité de cette région, en termes d’intégration et d’autre part la contribution des situations cliniques singulières pour l’amélioration des connaissances en sciences cognitives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insula, Couleur, Thermosensibilité


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A153 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Modification de l’expérience artistique dans la DFT
  • Claire Boutoleau-Bretonnière, Catherine Thomas-Antérion
| Article suivant Article suivant
  • Hors champ
  • Sabine Prud’hon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.