Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Joseph Babinski - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.370 
Hubert Déchy
 Neurologie, Cabinet médical, 78000 Versailles, France 

Résumé

Fidèle admirateur de son maître Jean-Martin Charcot dont il fut un des chefs de clinique par chance en 1885–1886, puis resta assistant jusqu’en 1893 et préfaça l’édition des « Leçons du Mardi à la Salpêtrière, Policliniques 1887–1888 », leçons de l’élaboration du diagnostic devant les élèves face à un nouveau malade de la consultation externe, alors que celles du vendredi étaient ouvertes à tous sur des cas résolus (voir le tableau d’André Brouillet de 1887, exposé à la faculté de médecine de l’Odéon, Paris, sur lequel il soutient l’hystérique « Blanche », Marie Wittman en réalité), Joseph Babinski posa les bases de la sémiologie par une recherche assidue des signes d’organicité.

Médecin des hôpitaux, il enseigna à de nombreux étudiants et transforma certains en neurologistes confirmés, sachant situer le niveau d’une compression médullaire, différencier une myopathie d’une névrite, reconnaître un syndrome cérébelleux ou une abolition du réflexe achilléen dans la sciatique ou le tabès, du réflexe photomoteur dans la syphilis nerveuse avec réaction cellulaire du LCR.

Mais aussi on retiendra, entre autres, sa description des troubles du schéma corporel par atteinte de l’hémisphère mineur, de l’hémispasme facial, du ramollissement hémibulbaire ou du syndrome adiposo-génital. Durant la guerre de 14–18, il exposa avec J. Froment la « conception moderne de l’hystérie » (ou pithiatisme), liée à l’auto- ou hétérosuggestion, guérissable par la persuasion, non provoquée par l’émotion car absente des grandes catastrophes, et surtout les troubles nerveux d’ordre réflexe, donc organiques et devant bénéficier d’une pension militaire.

Sans oublier, ce dont il sera le plus fier : « Le signe, ce n’est pas ce que j’ai fait de mieux. Le mieux, j’ai indiqué la voie à Martel et Vincent », la naissance de la neurochirurgie française.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Joseph Babinski, Hystérie, Sémiologie


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A155-A156 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution des idées sur les signes moteurs et psychiques de la maladie de Parkinson de 1817 à 1926
  • Emmanuel Broussolle, Teodor Danaila, Chloé Laurencin, Émilien Bernard, Léon Tremblay, Véronique Sgambato-Faure, Stéphane Thobois
| Article suivant Article suivant
  • Gilles de la Tourette
  • Olivier Walusinski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.