Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge de la dysarthrie dans la maladie de Parkinson : comparaison des rééducations orthophoniques - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.388 
Cyril Atkinson-Clement , Jasmin Sadat, Serge Pinto
 Équipe 2 : parole : contraintes, variations et structures, laboratoire parole et langage UMR 7309, Aix-Marseille université, 13100 Aix-en-Provence, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La dysarthrie est présente chez 70 à 80 % des patients atteints de la maladie de Parkinson (MP) [1]. Alors que les traitements pharmacologiques et neurochirurgicaux montrent des effets variables [2], les approches comportementales sont hétérogènes et, à ce jour, n’ont pas fait l’objet d’évaluations exhaustives [e.g. 3].

Objectifs

Nous avons pour objectif de déterminer les apports des différentes rééducations orthophoniques référencées dans la littérature scientifique et prenant en charge la dysarthrie, la dysphonie et la dysprosodie dans la MP.

Méthode

Nous avons procédé à une revue précise de la littérature (n=48 articles), accompagnée d’une double méta-analyse portant sur l’intensité vocale (n=25) et la hauteur (n=8) [4]. Pour réaliser nos analyses, nous avons classé les méthodes de rééducation en 5 catégories, selon qu’elles utilisent des outils d’assistance (n=5), ciblent l’intensité vocale (n=30), la hauteur (n=9), la respiration (n=8) ou ont une approche holistique (n=4). Des analyses statistiques ont été réalisées, prenant en compte la taille des effets des thérapies à court et moyen termes (scores-Z), ainsi que le degré d’hétérogénéité inter-étude (I2).

Résultats

Nos analyses montrent que les méthodes de rééducation intensive apportent des résultats significatifs. Ces effets seraient durables jusqu’à 2 années après la thérapie et étendus à d’autres composantes que l’intensité vocale (e.g. expression faciale, hauteur). Les méthodes ciblant la hauteur ont quant à elles montré des résultats décevants, tout comme les approches holistiques. Le caractère intensif et spécifique semble conditionner l’efficacité des thérapies.

Conclusion

Les méthodes intensives ciblant l’intensité vocale apportent les résultats les plus probants. Les données cliniques issues des résultats de rééducations orthophoniques ciblant la hauteur devraient permettre de préciser certains modèles théoriques portant sur le rythme et la prosodie (e.g. modèle SEP [Sound Envelope Processing ; Synchronization and Entrainment to a Pulse]) [5].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Parkinson, Dysarthrie, Orthophonie


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A163 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vivre avec la maladie de Friedreich : le vécu dysarthrique
  • Stéphanie Borel, Geneviève Touretz-Hermer, Sandrine Goutaland-Perrin, Peggy Gatignol
| Article suivant Article suivant
  • La thrombolyse intraveineuse : quelles approches en Afrique ?
  • Ange-Eric Kouamé-Assouan, Armel Karidioula, Any Gnazegbo, Ayé François Akani, Beugré Kouassi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.