Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des barrières d’accessibilité aux antiépileptiques dans les pays en développement : exemples du Bénin et de l’Équateur - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.035 
Mandy Nizard 1, , Jaime Luna 2, Prudence Sohou 3, Marcelo Cruz 2, Dismand Houinato 4, Voa Ratsimbazafy 5, Pierre-Marie Preux 6
1 Institut d’épidémiologie neurologique et de neurologie tropicale, Limoges 
2 Neuroepidemiologia, Academia Ecuatoriana de Neurociencias, Quito, Équateur 
3 Université d’abomey-calavi, faculté des sciences de la santé, Cotonou, Bénin 
4 Neurologie, unité d’enseignement et de recherche en neurologie, centre national hospitalier et universitaire Hubert KM de Cotonou, Cotonou, Bénin 
5 CHU de limoges, pharmacie, institut d’épidémiologie neurologique et de neurologie tropicale, Limoges 
6 Institut d’épidémiologie neurologique et de neurologie tropicale, Inserm, U1094, neuroépidémiologie tropicale, Limoges 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épilepsie est l’un des troubles neurologiques le plus fréquent avec une estimation globale de 70 millions de cas dont près de 80 % vivent dans les pays en développement. L’un des problèmes majeurs dans ces pays est le manque d’accès à un traitement approprié.

Objectifs

L’objectif de cette étude est de développer un outil permettant d’identifier les barrières d’accès aux antiépileptiques (AE) dans les pays en développement afin de déterminer les actions prioritaires pour améliorer l’accessibilité à ces traitements.

Patients et méthodes

Une étude épidémiologique observationnelle a été menée dans une zone rurale et une zone urbaine de deux pays en développement : le Bénin et l’Équateur. Différents questionnaires ont permis d’évaluer les barrières d’accès aux traitements antiépileptiques à tous les niveaux du circuit des médicaments, via une enquête auprès d’échantillons représentatifs de tous les acteurs concernés : ministère de la Santé, prescripteurs, structures de mise à disposition des AE ainsi qu’une centaine de personnes vivant avec l’épilepsie.

Résultats

En Équateur six barrières représentaient 73 % du problème de l’accès aux médicaments antiépileptiques avec des enjeux liés aux politiques de santé publique ou aux facteurs de capacité tel que la stigmatisation (ressentie chez 74 % des patients épileptiques en zone urbaine). Au Bénin les problématiques sont différentes avec seulement 28 % des patients qui se sentaient stigmatisés à Cotonou, mais 16 % des pharmacies substituaient un AE par une autre molécule antiépileptique en cas de rupture.

Discussion

L’outil d’évaluation des barrières d’accès aux AE a permis de mettre en évidence les principaux obstacles à l’accessibilité des AE dans deux pays en développement. Les patients sont issus des registres des hôpitaux ce qui peut biaiser les résultats, c’est pourquoi une enquête porte-à-porte est en cours en Équateur dans les deux zones étudiées. De plus l’outil devrait être mis en place dans le cadre d’un pays asiatique afin de conforter les résultats.

Conclusion

Identifier les principales barrières d’accessibilité aux médicaments est l’une des étapes nécessaires pour déterminer des actions-cibles prioritaires afin d’améliorer durablement l’accès aux médicaments antiépileptiques dans les pays en développement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accessibilité, Antiépileptiques, Pays en développement


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A18-A19 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt diagnostique et thérapeutique de l’EEG dans l’encéphalite à anticorps antirécepteurs N-Méthyl-D-Aspartate
  • Sophie Goulipian Cohade, Svetlana Gataullina, Fernando Pico, Benoît Crepon
| Article suivant Article suivant
  • Épilepsie–absence–migraine : une association fortuite ?
  • Lucie Della Schiava, Brigitte Ricard-Mousnier, Verny Christophe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.