Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact des facteurs météorologiques sur la fréquence des accidents vasculaires cérébraux - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.051 
Abir Bouthouri , Hassine Anis, Naija Salma, Anissa Khefifi, Ben Amor Sana, Ben Ammou Sofiene
 Neurologie, CHU Sahloul, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) demeurent fréquents et graves du fait de leur mortalité élevée et des séquelles qu’ils engendrent. Ils constituent un problème de santé publique.

Objectifs

Le but de cette étude est d’analyser l’influence des paramètres météorologiques conventionnels sur la survenue des AVC.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude transversale destinée à colliger les données épidémiologiques et météorologiques, les signes de gravité associés au tableau neurologique et le pronostic vital des malades ayant eu un AVC tous types confondus (hémorragique [AVCH] et ischémique [AVCI]), durant une période allant du janvier 2015 au décembre 2015.

Résultats

Trente et un patients ayant eu un AVC sont colligés. Le sex-ratio est de 0,7 avec une moyenne d’âge de 66,9ans. Il s’agit de 4 cas d’AVCH et 27 cas d’AVCI. L’été est la saison à plus haut risque cérébrovasculaire avec un pic en septembre pour l’AVCI. Le froid, l’humidité élevée, les brusques changements climatiques augmentent le risque d’AVC. Aucune relation n’est observée entre l’insolation, la pression, la vitesse du vent et la survenue d’AVC.

Discussion

Les paramètres météorologiques constituent des facteurs de stress qui augmentent le risque d’AVC. Ces conditions peuvent induire des AVC via des phénomènes hémostatiques. Plusieurs études sur la saisonnalité des AVC ont été menées, mais les résultats ont été très divergents. Ainsi, en Finlande, un risque majoré d’AVC était observé en hiver par rapport à l’été contrairement à nos résultats.

Conclusion

De nouvelles études épidémiologiques, conduites dans un cadre régional strictement défini, s’imposent désormais pour identifier les relations exactes existant entre météorologie et AVC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Facteurs météorologiques, Variation saisonnière, Accident vasculaire cérébral


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A24-A25 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La survenue de poussées de sclérose en plaques influencée par le niveau de particules fines PM10 dans l’air
  • Emmanuelle Leray, Estelle Le Pabic, Jonathan Roux, Jean-Claude Ongagna, Denis Bard, Jérôme De Seze
| Article suivant Article suivant
  • TIC–TAC : une tactique pour réduire le délai intrahospitalier avant traitement de lymphomes oculocérébraux
  • Guido Ahle, Agathe Debliquis, Marie Bouyon, Ionela Manoila, Jérôme Guison, Bernard Drénou, Jimmy Voirin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.