Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une cérébellite induite par les inhibiteurs du facteur endothélial de croissance vasculaire (VEGF) - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.058 
Amina Hattab , Seddik Fekraoui Abubakr, Chelghoum Houssem, Boudraa Brahim, Serradj Fatima, Chikou Assia, Abdelmadjid Hamri
 Neurologie, CHU de Constantine, Constantine, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le bévacizumab (AVASTIN) est un anticorps monoclonal utilisé en oncologie médicale du fait de son action contre l’angiogenèse. Des cas de leuco-encéphalopathie réversible ont été rapportés.

Observation

Femme de 45ans fut hospitalisée pour une encéphalopathie convulsivante non fébrile avec une ataxie cérébelleuse. Elle présentait un carcinome canalaire infiltrant du sein avec métastases traité par chimiothérapie dont 3 cures d’AVASTIN ; la dernière réalisée 4 semaines avant l’hospitalisation et qui coïncidait avec le début de la symptomatologie neurologique. L’IRM encéphalique a objectivé des anomalies du signal touchant notamment le cervelet et au niveau de la substance blanche. L’étude du LCR met en évidence une hyperprotéinorachie à 0,88g/L sans réaction cellulaire. Le bilan infectieux fut négatif. Les anticorps antineuronaux étaient négatifs. L’EEG montre un tracé irritatif mais pas de décharge épileptique. L’évolution clinique paraît favorable après l’arrêt de la IVe cure d’AVASTIN et sous traitement antiépileptique associé à un bolus de méthylprédnisolone. Une cérébellite induite par le bévacizumab est retenue.

Discussion

L’intérêt de l’AVASTIN est lié au blocage du VEGF. Des cas de leuco-encéphalopathie postérieure réversible ont été rapportés. Dans notre cas, l’atteinte cérébelleuse peut évoquer une cérébellite infectieuse, auto-immune ou paranéoplasique mais les prélèvements furent négatifs. L’AVASTIN était le responsable des troubles hématologique lors des 2 premières cures et d’une ataxie cérébelleuse après la 3e une évaluation est nécessaire.

Conclusion

La cérébellite est une complication aiguë après l’administration de bévacizumab. Généralement réversible après son arrêt mais ce caractère doit être remis en cause.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bévacizumab, Carcinome canalaire infiltrant du sein, Cérébellite


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A27-A28 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Polyneuropathie inflammatoire démyélinisante subaiguë révélant une neurolymphomatose : à propos de 2 cas
  • Louis Cousyn, Marie Théaudin, Marion Quirins, Nicolas Noël, Clovis Adam, Ghaida Nasser, Cécile Cauquil
| Article suivant Article suivant
  • Formation d’un kyste cérébral après administration de Gliadel dans un contexte de glioblastome multiforme
  • Lou Grangeon, Olivier Langlois, Damien Fetter, David Maltete, François Proust

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.