Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rétinopathie due à un traitement par interféron bêta-1a : à propos d’un cas - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.072 
Lamine Moussa 1, , Saadia Lougani 1, Abderrahmane Bouarfa 2, Farida Ferrat 1, Nora Kassouri 1, Wahiba Amer El Khedoud 1, Meriem Abada-Bendib 1
1 Neurologie, EHS Benaknoun, Alger, Algérie 
2 Ophtalmologie, hôpital Béni Messous, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Parmi les effets secondaires du traitement par interféron bêta dans la sclérose en plaques (SEP), la rétinopathie a été rarement décrite, sa survenue est exceptionnelle.

Observation

Nous rapportons le cas d’une femme âgée de 55ans, suivie dans notre service pour une sclérose en plaques forme rémittente traitée par interféron bêta-1a en injections sous-cutanées depuis 5ans, qui consulte pour des troubles visuels à type de myodésopsies évoluant depuis quelques semaines. L’acuité visuelle corrigée de la patiente est conservée, l’examen du fond d’œil et l’angiographie à la fluorescéine révèlent :

– de multiples nodules cotonneux disséminés ;

– de petites hémorragies rétiniennes superficielles aux deux yeux.

Au cours l’évolution, nous avons noté la disparition des nodules cotonneux dans les trois mois qui ont suivi l’arrêt de l’interféron bêta-1a.

Discussion

La rétinopathie à l’interféron alpha utilisé dans le traitement de l’hépatite C est une complication bien connue, celle liée à l’utilisation de l’interféron bêta dans la SEP reste une complication rarement décrite, et sans gravité sur le pronostic visuel du patient. Le mécanisme de survenue de cette rétinopathie est inconnu, et sa résolution est constante à l’arrêt du bêta interféron.

Conclusion

La rétinopathie est une complication très rare du traitement par interféron bêta. Elle doit être évoquée devant l’apparition de myodésopsies. Elle pourrait être sous-estimée, car sa symptomatologie est fruste.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rétinopathie, Interféron bêta, SEP


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A32-A33 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuromyélite optique de Devic : à propos de 15 cas
  • Sofiane Bourmatte, Assia Boulefkhad, Yamina Sifi, Naima Taghane, M’zahem Abderrahim, Abdelmadjid Hamri
| Article suivant Article suivant
  • Morning glory syndrome associé à un gliome ipsilatéral
  • Hakim Deba, Hakim Leklou, Sofiane Agchariou, Ahmed Nacer Masmoudi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.