Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de Tolosa-Hunt récidivant à bascule - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.074 
Houyam Tibar , Wafa Regragui, El Hachmia Ait Ben Haddou, Ali Benomar, Mohamed Yahyaoui
 Neurologie B et neurogénétique, CHU Ibn Sina, université Mohammed V Agdal, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome de Tolosa-Hunt (STH) définit une douleur orbitaire, unilatérale, récurrente avec ophtalmoplégie. L’atteinte est souvent du même côté, la récidive controlatérale est rare. Nous en présentons un cas récurrent à bascule.

Observation

Une femme, âgée de 45ans, sans antécédents pathologiques notables, a présenté en 2012 le premier épisode de strabisme droit ayant duré plus d’un mois spontanément résolutif, puis un ptosis avec strabisme divergeant à gauche en plus d’une anesthésie au territoire du V3 et des paresthésies du cuir chevelu dans un contexte de céphalées précédées d’un syndrome fébrile avec récupération complète. L’évolution fut marquée par une récidive annuelle saisonnière (printemps) du même tableau clinique tantôt à droite tantôt à gauche avec rémission complète au bout d’un à deux mois. En 2014, l’IRM cérébrale était normale ainsi que l’étude du LCR. Un an après, la patiente a présenté une diplopie horizontale douloureuse. L’examen clinique a trouvé une paralysie du VI bilatéral et du III gauche. L’RM cérébrale mis en évidence un processus inflammatoire des deux sinus caverneux prédominant à gauche. Les bilans immunologique et infectieux furent négatifs. Le diagnostic du syndrome de Tolosa-Hunt a été retenu, et la patiente a reçu un bolus de méthylprednisolone. L’évolution était marquée par une récupération complète.

Discussion

Notre patiente a présenté une ophtalmoplégie récidivante douloureuse en absence de lésion tumorale, infectieuse ou auto-immune associée permettant de retenir le diagnostic du STH idiopathique. Le caractère à bascule et saisonnier distingue notre patiente des cas de la littérature. L’atteinte controlatérale serait due à la propagation controlatérale via les canaux entrelacés des sinus intercaverneux.

Conclusion

La récidive du STH peut être homo- ou controlatérale, mais reste toujours corticosensible, ne relevant pas d’un traitement de fond, sauf peut être en cas de récidive multiple.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Tolosa-Hunt, Récurrent, Ophtalmoplégie douloureuse


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A33 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Morning glory syndrome associé à un gliome ipsilatéral
  • Hakim Deba, Hakim Leklou, Sofiane Agchariou, Ahmed Nacer Masmoudi
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Tolosa-Hunt
  • Mohamed Amine Mnaili, Youssouf Benmoh, Nabil Abida, Sun Son Well Born Bompangue Kanga, Amine Reggabi, Yahya Hsaini, Ahmed Bourazza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.