Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution électro-clinique du syndrome du canal carpien après infiltration locale de corticoïdes - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.082 
Nouha Gammoudi , Yosra Skhiri, Zied Affes, Ridha Ben Cheikh, Ghazi Sakly
 Service d’explorations fonctionnelles du système nerveux, CHU Sahloul, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’infiltration de corticoïdes constitue un traitement conservateur très répandu du syndrome du canal carpien (SCC). Toutefois, son efficacité est sujette à controverses. Il n’existe pas actuellement de consensus le concernant.

Objectifs

Évaluation de l’évolution électro-clinique à court et moyen terme du SCC après infiltration de corticoïdes.

Patients et méthodes

Étude prospective étalée sur 3ans, colligeant 31 patients ayant un SCC idiopathique. Les paramètres cliniques et électriques ont été recueillis avant le traitement puis à j15, j30, j45 et j90. Les paramètres EMG étudiés étaient la conduction nerveuse sensitive (VCNs), l’amplitude du potentiel sensitif (APs) et la latence distale motrice (LDM) du nerf médian. Un test-t Student a été utilisé pour l’étude statistique, le seuil de signification retenu était de 5 % (p<0,05).

Résultats

L’intensité des paresthésies a diminué dans les premiers 45jours (p<0,05) mais une aggravation a été notée à 3 mois. Par contre, le test de Kapandji, évaluant l’opposition du pouce, s’est amélioré tout au long de la durée de l’étude (p<0,05). L’évolution des paramètres EMG a été marquée par une amélioration continuelle de la LDM et la VCNs même à 3 mois post-infiltration. Cette amélioration était plus significative pour la LDM (p<0,05).

Discussion

Dans notre étude, une amélioration clinique a été notée seulement à j15 de l’infiltration, mais pas au-delà. Ces résultats rejoignent ceux de la littérature. L’amélioration électrique constatée dans notre étude et qui porte surtout sur la LDM, a été aussi mentionnée par d’autres travaux. Ainsi, l’hypothèse d’une meilleure remyélinisation des fibres motrices par rapport aux fibres sensitives a été avancée.

Conclusion

Malgré ses limites, cette étude devrait permettre, avec d’autres travaux, d’établir un consensus concernant le vrai apport de l’infiltration intracanalaire de corticoïdes au cours du SCC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Canal carpien, EMG, Infiltration


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A36 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de l’étude de la compliance vésicale dans la vessie neurologique
  • Samira Lahrabli, Belhaj Karima, Fatima Lmidmani, El Fatimi Abdelatif
| Article suivant Article suivant
  • Étude clinique et électrophysiologique de neuropathies toxiques au n-hexane : à propos de 3 cas
  • El Mellakh Meriem, Louhab Nisserine, Najib Kissani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.