Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rôle de l’insula antérieure en cognition sociale : étude prospective à la phase aiguë des infarctus sylviens - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.088 
Gülden Özel 1, , Sophie Le Couteulx 2, Sandrine Bioux 1, Dorothée Pouliquen 1, Evangeline Bliaux 1, Emmanuel Gérardin 2, Olivier Martinaud 1
1 Neurologie, CHU, hôpitaux de Rouen, Rouen 
2 Radiologie, CHU, hôpitaux de Rouen, Rouen 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les études d’imagerie fonctionnelle cérébrale retrouvent des activations de l’insula antérieure (IA) dans des tâches évaluant l’empathie (pour la douleur d’autrui surtout) et la reconnaissance émotionnelle (en particulier négative).

Objectifs

Il était de déterminer si une lésion insulaire antérieure modifiait les capacités d’empathie et de reconnaissance émotionnelle en phase aiguë d’un infarctus sylvien.

Patients et méthodes

Les patients présentant un infarctus sylvien superficiel ou complet étaient recrutés prospectivement. Outre une évaluation cognitive standardisée, deux tests évaluaient la cognition sociale : l’IRI, « Index de Réactivité Interpersonnelle », évaluant l’empathie, et le FEET, « French Emotion Evaluation Test », évaluant la reconnaissance émotionnelle. Les lésions cérébrales étaient délimitées en séquence IRM 3D flair. Deux groupes étaient comparés : « IA+ » infarctus avec lésion de l’IA vs « IA » infarctus sans lésion de l’IA.

Résultats

Les deux groupes (« IA+ », n=11 ; « IA », n=11) ne différaient pas en termes démographiques et neuropsychologiques (MMS, empans, RL/RI-16, BREF, fluences verbales, praxies gestuelles, DO80, MADRS et échelle d’Hamilton). Leurs résultats étaient comparables pour l’IRI (auto- et hétéro-questionnaire) et le FEET (pour chaque émotion). Une analyse des seuls patients cérébrolésés droits (« IA+ », n=8 ; « IA », n=7) ne mettait pas en évidence de différence significative entre les 2 groupes.

Discussion

Deux éléments peuvent expliquer ces résultats négatifs :

–l’absence de validité de l’IRI (particulièrement utilisé en neurodégénératif) et du FEET (combinant informations visuelle, prosodique et gestuelle facilitant la tâche de reconnaissance) ;

–une participation possible du reste de l’insula au niveau topographique (la partie postérieure n’ayant pas été considérée) et/ou volumétrique (le volume lésionnel n’ayant pas été calculé).

Conclusion

Une lésion insulaire antérieure ne serait pas nécessaire ou suffisante pour entraîner un trouble de l’empathie ou de la reconnaissance des émotions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cognition sociale, Infarctus cérébral, Insula antérieure


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A38-A39 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’insula : une porte d’entrée vers l’honnêteté ou le raisonnement
  • David Soulier, Valérie Wolff, Christian Marescaux, François Sellal
| Article suivant Article suivant
  • Étude du diaphragme en échographie et en neurographie, corrélée à la spirométrie, chez des témoins sains et des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA)
  • Pauline Roche, Christophe Vial, Françoise Bouhour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.