Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement d’un modèle animal de polyradiculonévrite chronique par un ligand peptidique modifié - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.102 
Cécilia Alves Do Rego 1, , Susana Brun 2, Laurent Kremer 1, Nicolas Collongues 1, Jérôme De Seze 1
1 Neurologie, les hôpitaux universitaires de Strasbourg, Strasbourg 
2 U1119 biopathologie de la myéline, neuroprotection et stratégies thérapeutiques, Inserm, Strasbourg 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les APL (ligands peptidiques modifiés) sont des analogues des peptides antigéniques natifs capables de supprimer la réponse des lymphocytes T pathogènes en laissant le reste du système immunitaire intact.

Objectifs

Recherche d’un APL efficace dans le traitement du modèle animal de polyradiculonévrite chronique induit chez les rats Lewis avec le peptide P0(180-199) S-palmitoylé « S- palmP0(180-199) ». Pour cela, trois APL ont été synthétisés : APL1, APL2, APL3.

Patients et méthodes

Étude de la capacité des APL à induire une réponse immunitaire in vitro (prolifération lymphocytaire ; cytokines à j10) sur les cellules des ganglions lymphatiques de rats immunisés avec le S-palmP0(180-199). Etude de l’activité protectrice in vivo des APL (évaluation clinique quotidienne ; prolifération lymphocytaire ; cytokines à j14) par co-immunisation des rats avec le S-palmP0(180-199) plus un des APL. Étude de la myéline et de l’inflammation du nerf sciatique et de la queue de cheval par immuno-histochimie.

Résultats

Les APL induisent une réponse proliférative in vitro similaire au peptide P0(180-199) mais seul le traitement avec l’APL3 permet une amélioration des signes cliniques et une réduction significative de l’inflammation. En effet, il existe une réduction de la production de cytokines pro-inflammatoires (in vitro et in vivo), une diminution des macrophages et des cellules sécrétrices d’IL-17 sur le nerf sciatique et la queue de cheval ainsi qu’une préservation des fibres myélinisées.

Discussion

La suite du projet sera d’étudier l’activité thérapeutique de l’APL3 en l’injectant à des rats Lewis 2jours après le début des symptômes (j12) puis dans un second temps d’étudier l’effet de l’APL3 palmitoylé. Nous savons que la palmitoylation du peptide P0(180-199) augmente son effet neuritogène, nous chercherons donc à savoir si la palmitoylation de l’APL augmente son effet protecteur.

Conclusion

L’APL3 semble être le plus efficace pour réduire la réaction immunitaire et favoriser la récupération clinique dans la polyradiculonévrite chronique. Il offre une piste sérieuse à explorer en vue de développer une thérapie antigénique dans cette pathologie.

Informations complémentaires

Bourse JNLF pour année recherche 2014–2015.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ligand peptidique modifié, Peptide P0(180-199), Modèle animal de polyradiculonévrite chronique


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A44-A45 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs cliniques, biologiques et électrophysiologiques associés à l’assistance ventilatoire à la phase aiguë du syndrome de Guillain-Barré
  • Anne-Laure Vialatte, Benoît Daubail, Pierre Soichot, Martine Lemesle-Martin, Maurice Giroud, Thibault Moreau, Agnès Jacquin
| Article suivant Article suivant
  • Nouvelle mutation du gène PYGM et myopathie du sujet âgé : la maladie de McArdle revisitée
  • Chrystel Chéraud, Monique Piraud, Roselyne Froissart, Andoni Echaniz-Laguna

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.