Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs cliniques, biologiques et électrophysiologiques associés à l’assistance ventilatoire à la phase aiguë du syndrome de Guillain-Barré - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.101 
Anne-Laure Vialatte , Benoît Daubail, Pierre Soichot, Martine Lemesle-Martin, Maurice Giroud, Thibault Moreau, Agnès Jacquin
 Neurologie, CHU de Dijon, Dijon 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) est une pathologie auto-immune dont la défaillance respiratoire est la principale complication à la phase aiguë de la maladie.

Objectifs

L’objectif de l’étude était d’évaluer les facteurs cliniques, biologiques et électrophysiologiques associés à une assistance respiratoire par ventilation non invasive ou intubation à la phase aiguë du Guillain-Barré.

Patients et méthodes

Cette étude de cohorte, rétrospective et observationnelle, a recensé tous les cas de syndrome de Guillain-Barré pris en charge au CHU de Dijon de janvier 2005 à mars 2014. Les 2 groupes assistance ou non assistance ventilatoire ont été étudiés en analyse uni- puis multivariée pour des paramètres cliniques, biologiques et électrophysiologiques.

Résultats

Parmi les 79 patients, une assistance ventilatoire était nécessaire dans 21,5 % des cas avec un délai moyen de 5,3jours. En analyses multivariées, une parésie initiale sévère (force motrice ≤ 3/5) des membres supérieurs (OR=30,9), une perturbation du bilan hépatique (OR=5,8) et de l’immunofixation des protéines sériques (OR=5,1) ainsi que la présence de blocs de conductions sur le nerf tibial (OR=16,4) étaient significativement associés au recours à une assistance ventilatoire à la phase aiguë du SGB.

Discussion

La parésie sévère des membres supérieurs est un facteur de risque connu d’assistance ventilatoire. En revanche, les perturbations du bilan hépatique et de l’immunofixation des protéines sériques sont largement méconnues et pourtant associés à une ventilation assistée. Seul le bloc de conduction tibial était un facteur de risque sous réserve de possibles biais de réalisation technique.

Conclusion

L’identification rapide de données cliniques et paracliniques simples permet d’identifier précocement les sujets à risque de décompensation respiratoire dans le Guillain-barré pour améliorer la prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Guillain-Barré, Pronostic, Ventilation


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A44 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte musculaire et chirurgie bariatrique
  • Marion Brisset, Guillaume Nicolas, Catherine Goulon-Goeau, Marie Christine Durand-Canard, Mouna Hanachi
| Article suivant Article suivant
  • Traitement d’un modèle animal de polyradiculonévrite chronique par un ligand peptidique modifié
  • Cécilia Alves Do Rego, Susana Brun, Laurent Kremer, Nicolas Collongues, Jérôme De Seze

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.