Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxication au n-hexane mimant un syndrome de Guillain-Barré : à propos d’un cas - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.116 
Safaa Zahlane 1, , Abdelhamid Hachimi 2, Nissrine Louhab 3, Najib Kissani 3
1 Médecine, hôpital Mohamed Ben Abdellah, Essaouira, Maroc 
2 Réanimation médicale, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 
3 Neurologie, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hexane est un solvant puissamment neurotoxique qui peut provoquer des neuropathies périphériques lorsqu’il est inhalé par addiction ou en milieu industriel. Nous rapportons un cas de polyradiculonévrite aiguë lié à une addiction au n-hexane.

Observation

Patient de 25ans toxicomane et reniflant la colle depuis l’âgé de 16ans, admis pour tétraparésie à début distal avec extension proximale associée à des paresthésies, d’installation aiguë survenant deux semaines après arrêt de l’intoxication. Les réflexes ostéotendineux étaient abolis aux MI sans troubles sensitifs. L’électroneuromyogramme montrait des caractéristiques de démyélinisation en faveur d’une polyradiculoneuropathie des 4 membres. L’analyse du LCR ne montrait pas de dissociation albumino-cytologique. Les sérologies (syphilitique, VIH et de l’hépatite B et C) étaient négatives. Le patient a bénéficié de cinq séances d’échanges plasmatiques sans nette amélioration. L’évolution a été marquée par l’apparition de troubles respiratoires nécessitant une ventilation assistée. Le décès est survenu un mois après son admission en réanimation par dépression respiratoire.

Discussion

L’atteinte périphérique survient suite à une exposition chronique au n-hexane. La polynévrite sensitivo-motrice à prédominance distale reste le tableau le plus fréquent. L’électroneuromyogramme met en évidence l’association d’atteinte démyélinisante et axonale. Le pronostic est lié à la sévérité de l’atteinte axonale.

Conclusion

Cette observation illustre un cas rare et grave d’une polyradiculonévrite aiguë évoluant vers le décès après intoxication massive et chronique au n-hexane.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : n-hexane, Polyradiculonévrite aiguë, Neuropathie


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A50 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un cas de myosite nécrosante auto-immune (MNAI) à anticorps anti-signal recognition particle (SRP), survenue sous fortes doses de statines
  • Charlotte Larrat, Helene-Marie Lanoiselée, Thierry Maisonobe, Anne Heitzmann, Pascal Auzou, Canan Ozsancak
| Article suivant Article suivant
  • Myasthénie auto-immune juvénile
  • Thouraya Ben Younes, Hedia Klaa, Nadia Ben Achour, Hanene Benrhouma, Aida Rouissi, Ichraf Kraoua, Ilhem Turki

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.