Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Interface cerveau-ordinateur (BCI) : un moyen de communication alternative dans la SLA - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.122 
Marie-Hélène Soriani 1, , Violaine Guy 1, Mariane Bruno 1, Théo Papadopoulo 2, Maureen Clerc 2, Claude Desnuelle 1
1 Système nerveux périphérique et muscle, centre de référence SLA, CHU de Nice, hôpital Pasteur 2, Nice 
2 Équipe Athéna, INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée, Valbonne 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le BCI permet de traduire en commandes des signaux EEG générés par une activité cérébrale. Son utilisation chez des témoins est fiable mais n’a été testée que ponctuellement comme moyen de communication alternative chez des patients lourdement handicapés.

Objectifs

Les objectifs étaient d’établir la faisabilité d’utilisation du BCI (P300 Speller) comme moyen de communication en condition pathologique chez des sujets SLA en situation de handicap lourd et d’évaluer la performance d’utilisation.

Patients et méthodes

Étude monocentrique ouverte, réalisée selon un protocole défini d’utilisation du BCI avec logiciel P300 Speller, portant sur 20 patients SLA (stade défini selon les critères d’El Escorial) recrutés et suivis sur le centre SLA du CHU de Nice. La faisabilité était définie par le pourcentage de patients capables de réaliser intégralement des épreuves de copy et free spelling sur 2 sessions successives à 2 semaines d’intervalle. La performance était calculée sur le nombre de symboles correctement reconnus.

Résultats

Chez tous les patients (n=20 ; ALSFRS=26 ; 10 hommes, 10 femmes ; âge médian=62ans, caractérisations clinique, orthophonique, psychologique et neuropsychologique réalisées) ayant réalisé l’intégralité du protocole aux 2 sessions, la faisabilité d’utilisation du P300 Speller est de 100 %. La performance médiane est de 38/40 symboles reconnus. Cent pour cent des patients ont reconnu plus de 70 % des symboles et 80 % ont donné la note maximale sur l’utilité de cet outil.

Discussion

Cette étude porte sur un nombre de sujets SLA plus important que les études précédentes. Elle montre que le P300 Speller est un outil de communication utilisable et performant chez des sujets SLA atteints de lourdes déficiences motrices. Elle identifie des limites techniques nécessitant des améliorations pour répondre aux situations de vie quotidienne (ergonomie du bonnet EEG et rapidité de détection des symboles).

Conclusion

Le BCI représente un moyen de communication alternative chez des sujets lourdement handicapés Ce principe validé devrait permettre des accès à des fonctions de compensation (accès Internet, contrôle d’environnement, robotique….).

Informations complémentaires

Avec le soutien financier de l’Association pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose latérale amyotrophique, BCI, Communication


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A52-A53 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuropathies dysimmunitaires de l’enfant en Tunisie : étude de 64 cas
  • Nedia Ben Achour, Hedia Klaa, Hanene Benrhouma, Ichraf Kraoua, Aida Rouissi, Ilhem Turki
| Article suivant Article suivant
  • Liens entre cognition et IRM de diffusion dans la sclérose latérale amyotrophique
  • Maud Michaud, Sophie Pittion, Romain Tonnelet, Hélène Brissart, Florence Beuret, Clotilde Latarche, Marc Debouverie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.