Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil et devenir à 3 mois des patients admis pour hématome cérébral sous anticoagulants oraux directs à l’unité neurovasculaire de Pau - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.136 
Juliette Thomas 1, Stéphanie Demasles 1, , Barroso Bruno 1, Miquel Marie 1, Delavenne Xavier 2
1 Neurologie, centre hospitalier de Pau, Pau 
2 Laboratoire de pharmacologie toxicologie, CHU Saint-Étienne, Saint-Étienne 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les connaissances actuelles sur la gravité initiale et le pronostic des hématomes encéphaliques (HE) spontanés survenant sous anticoagulants oraux directs (AOD) sont encore limitées.

Objectifs

Déterminer le profil des patients admis pour HE sous AOD dans l’unité neurovasculaire (UNV) du centre hospitalier (CH) de Pau et leur évolution à 3 mois (M3).

Patients et méthodes

Tous les patients admis pour HE sous AOD entre janvier 2013 et décembre 2015 ont été étudiés de façon prospective. Nous avons colligé, outre les caractéristiques démographiques et les antécédents, les données suivantes : à j0, le score NIHSS, le volume de l’HE, la concentration plasmatique de l’AOD ; à H24, le volume de l’HE sur l’imagerie de contrôle ; à M3, le score de Rankin modifié (mRS) et le(s) cause(s) de l’HE.

Résultats

Nous avons inclus 9 patients (âge moyen 72,5ans) : 7 sous rivaroxaban, 1 sous dabigatran, 1 sous apixaban. À j0, le NIHSS moyen était de 12,6 [0–27], le volume moyen de l’HE de 65mL [0,5–296]. Deux patients décédèrent dans les premières heures. À H24 le volume moyen de l’HE des 7 autres était de 22,9mL (14,5mL à j0). À M3, 6 patients étaient vivants, 5 avec un mRS2.

Discussion

Les patients inclus étaient sous AOD pour une fibrillation auriculaire. Ils ont tous bénéficié d’un traitement par complexe prothrombinique à la phase aiguë. Un surdosage modéré en AOD a été retrouvé chez deux d’entre eux. Cinq sur 9 avaient une hypertension artérielle chronique. Un saignement sur cavernome a été diagnostiqué dans deux cas.

Conclusion

La mortalité des HE sous AOD est élevée dans le premier mois (33 %), liée au volume de l’hématome. Après 3 mois d’évolution, 83 % des patients sont autonomes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anticoagulants oraux directs, Hématome cérébral, Pronostic


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A58 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Œdème aigu angioneurotique et thrombolyse pour ischémie cérébrale
  • Fjorda Myslymi, François Caparros, Nelly Dequatre, Solène Moulin, Charlotte Cordonnier, Didier Leys
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs étiologiques des accidents vasculaires cérébraux ischémiques de l’enfant au Sénégal
  • Ousmane Cisse, S.L.M. Dadah, M.A. Diop, N.M. Gaye, E.H.M. Ba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.