Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Crises épileptiques focales mimant un AVC : limites de l’IRM diffusion - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.141 
Julie Péron 1, , Audrey Arnoux 1, Claire Leclercq 1, Chantal Lamy 1, Sandrine Canaple 1, Hervé Deramond 2, Olivier Godefroy 1
1 Neurologie, CHU Amiens-Picardie, Salouel 
2 Radiologie, CHU Amiens-Picardie, Salouel 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les crises d’épilepsie focales peuvent s’exprimer par une paralysie de Todd, condition mimant un AVC. L’IRM cérébrale, notamment la séquence diffusion, permet de rectifier le diagnostic. Cette série de cas cliniques illustre ses limites.

Observation

Une femme de 72ans, fut retrouvée à son réveil avec un déficit brachial droit et une aphasie sans mouvement tonicoclonique constaté. L’IRM montra un hypersignal diffusion temporal interne (TI) et du pulvinar gauche (G) avec restriction du coefficient apparent de diffusion (ADC) ainsi qu’un hypersignal FLAIR associé interprété comme un accident ischémique constitué (AIC). Dans les suites, des CE temporales gauches furent enregistrées à l’EEG. Elle évolua favorablement sous leviteracetam avec régression des lésions à l’IRM, il persistait des troubles cognitifs (TC) légers. La deuxième patiente 78ans, présenta suite à une CE inaugurale, un déficit brachio-facial droit transitoire. L’IRM réalisée immédiatement montra un hypersignal diffusion TI G avec diminution de l’ADC et un hypersignal FLAIR associé évoquant un AIC. L’IRM à j3 ne retrouva aucune anomalie. Le troisième patient 69ans, présenta après une CE partielle hémicorporelle droite, un déficit homolatéral proportionnel persistant évoquant une CE révélatrice d’un AVC. L’IRM réalisée en urgence montra un hypersignal diffusion TI et du pulvinar G avec diminution de l’ADC interprété comme un AIC. Une heure après, il présenta un état de mal épileptique partiel (EME). L’évolution fut favorable sous leviteracetam. Il persistait à 1 mois des TC majeurs.

Discussion

Ces cas rapportent une situation classique mimant un AIC, l’épilepsie partielle déficitaire. L’IRM, utilisée pour redresser le diagnostic, peut être trompeuse et montrer un aspect diffusion correspondant à celui d’un AIC. L’association hypersignal diffusion et CE prolongée ou EME est bien décrite dans la littérature notamment pour l’hippocampe et le pulvinar. La valeur de l’ADC est variable ainsi que l’hypersignal FLAIR associé.

Conclusion

Ces cas cliniques soulignent l’importance de connaître ce piège diagnostique et l’apport de l’IRM de perfusion dans cette situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : IRM, Épilepsie, AVC


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A60 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thrombolyse des infarctus cérébraux de la circulation antérieure : l’expérience de l’unité neurovasculaire de l’hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne de 2003 à 2014
  • Pauline Sahuc, Solène Genty, Delphine Wybrecht, Philippe Alla, Anthony Faivre
| Article suivant Article suivant
  • L’illusion de la pièce inclinée : une urgence diagnostique regardée de travers
  • Mariia Prilepina, François Sellal, Marie-Hélène Arentz-Dugay, Jean-Remy Savineau, Claude Gaultier, Mariano Musacchio, Guido Ahle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.