Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infarctus cérébral et cannabis : étude prospective d’une cohorte de 114 AVC du sujet jeune - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.144 
Claire Sechet 1, Alina Lintia-Gaultier 2, Benjamin Daumas-Duport 3, Mathieu Sévin 1,
1 Neurologie, CHU de Nantes, Nantes 
2 Neuroradiologie, CHU de Nantes, Nantes 
3 Neuroradiologie interventionnelle, CHU de Nantes, place Alexis-Ricordeau, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’étiologie des infarctus cérébraux du sujet jeune reste indéterminée dans près de 50 % des cas. La consommation de cannabis a été associée à des cas d’infarctus cérébraux, mais la fréquence et la nature de cette association restent mal connus.

Objectifs

Évaluer la fréquence de la consommation du cannabis dans une population d’infarctus cérébraux du sujet jeune, et déterminer les caractéristiques cliniques et paracliniques, le pronostic et les mécanismes associés à cette consommation.

Patients et méthodes

Cent quatorze patients consécutifs âgés de 15 à 55ans, hospitalisés pour infarctus cérébral, ont bénéficié d’un dépistage urinaire et par interrogatoire de la consommation de cannabis. Les données cliniques, étiologiques et le pronostic ont été comparés entre les consommateurs de cannabis et les non-consommateurs. Le mode de consommation, la présence d’un vasospasme intracrânien, et l’imputabilité de l’AVC à la consommation de cannabis ont été étudiés.

Résultats

L’âge médian était de 44ans. Le dépistage du cannabis était positif dans 16 % des cas. Les consommateurs étaient plus jeunes, et avaient un taux de récidive d’AVC plus élevé que les non-consommateurs. Plus de la moitié n’avait pas interrompu le cannabis à 3 mois de l’AVC. L’imputabilité de l’AVC à la consommation de cannabis était probable ou certaine chez 50 % des consommateurs. Un vasospasme intracrânien était prouvé dans 11 % des cas.

Discussion

Le taux de consommation de cannabis dans notre cohorte est plus élevé que dans la population générale. La majorité sont des consommateurs chroniques. Les effets vasoactifs et arythmogènes du cannabis font partie des mécanismes potentiels. Les taux élevés de récidive et de poursuite du cannabis en post-AVC soulignent l’importance du dépistage du cannabis dans l’AVC du sujet jeune, et d’une prise en charge addictologique.

Conclusion

La consommation de cannabis est fréquente et associée à un pronostic défavorable chez les sujets jeunes victimes d’infarctus cérébral. Les mécanismes physiopathologiques sont multiples. Une prise en charge addictologique spécifique est nécessaire chez ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infarctus cérébral, Cannabis, Sujet jeune


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A61-A62 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Association entre diabète, incidence et mortalité des hémorragies cérébrales spontanées : étude de cohorte populationnelle
  • Marion Boulanger, Al-Shahi Salman Rustam, Sarah Wild
| Article suivant Article suivant
  • Réversion lésionnelle majeure après thrombectomie d’un infarctus cérébral sylvien étendu
  • Guillaume Fargeot, Ghaida Nasser, Leon Maurice Ikka, Olivier Chassin, Laurent Spelle, David Adams, Christian Denier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.