Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Connaissances et délai de consultation des patients consultant dans un service d’urgence pour suspicion d’accident vasculaire cérébral - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.161 
Cecilia Billiou 1, , Emmanuel Cognat 2, Anne-Sophie Voarick 1, Peggy Reiner 2, Patrick Plaisance 1, Hugues Chabriat 2, Johana Malka 1
1 Service d’accueil des urgences, hôpital Lariboisière, Paris 
2 Neurologie, hôpital Lariboisière, Paris 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’accident vasculaire cérébral (AVC) touche 150 000 patients chaque année en France. Un plan national 2009–2014 avait pour objectif d’en améliorer la prévention et la prise en charge.

Objectifs

Évaluer les connaissances des patients sur l’AVC et leur délai de consultation aux urgences après le plan national 2009–2014.

Patients et méthodes

Enquête prospective réalisée chez tous les patients reçus au service d’accueil des urgences (SAU) d’un hôpital parisien pour une suspicion d’AVC de juin à décembre 2015 par un questionnaire à choix multiples portant sur leurs connaissances, leurs moyens d’information et leurs réactions au moment de l’AVC. Seuls les patients avec une pathologie cérébrovasculaire avérée ont été analysés, en séparant deux groupes selon le délai de consultation (<4h30 : groupe délai ;>4h30 : hors délai).

Résultats

Soixante-treize patients ont été inclus : 19 délai, 54 hors délai. Soixante-quatorze pour cent déclaraient connaître l’AVC, 88 % qu’il s’agissait d’une urgence. Les symptômes connus : paralysie faciale (40 %), déficit moteur (45 %), troubles de l’élocution (64 %). Vingt-sept pour cent ont appelé un proche, 18 % le 15/18. La peur de l’aggravation était le principal facteur de consultation précoce (33 %), l’attente d’une récupération (37 %) celui de retard. Vingt-neuf pour cent des patients souhaitent être informés par leur généraliste.

Discussion

La connaissance des données fondamentales concernant l’AVC (gravité, urgence, signes cliniques) apparaît globalement bonne parmi les patients qui consultent au SAU pour ce motif. Il existe cependant d’importantes discordances entre la connaissance déclarée et le délai de consultation effectif, impacté par des facteurs de retard évitables (alerte donnée auprès d’un tiers autre que le 15/18, attente d’une amélioration spontanée…).

Conclusion

Une meilleure information par le médecin traitant et un ajustement des messages véhiculés par les campagnes d’information pourraient améliorer les délais de prise en charge des patients qui présentent un AVC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : AVC, Connaissances, Délai


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A68 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible secondaire à une endartériectomie carotidienne
  • Graziella Hoguin, Sophie Godard, Virginie Guillet-Pichon, Christophe Verny
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible associé à une encéphalopathie postérieure réversible : à propos d’un cas
  • Emna Kamoun, Olivier Chassin, Irina Taifas, Mariana Sarov, Denier Christian

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.