Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les alertes thrombolyses au CHU Hassan II de Fès - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.163 
Moussa Toudou Daouda , Norlin Samuel Obenda, Aouatef El Midaoui, Souirti Zouhayr, Faouzi Belahsen
 Service de neurologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’alerte thrombolyse (AT) est une procédure déclenchée à chaque fois qu’un patient se présente pour déficit neurologique dans un délai inférieur à 4,5heures. C’est une urgence diagnostique et thérapeutique.

Objectifs

Notre objectif est d’identifier la répartition des fausses AT, d’évaluer les délais de prise en charge non seulement pour les patients thrombolysés, mais aussi pour ceux non thrombolysés.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude prospective descriptive portant sur 154 patients, réalisée au service de neurologie du CHU Hassan II de Fès sur 12 mois (décembre 2014 au décembre 2015). L’étude a concerné tous les patients admis aux urgences pour déficit neurologique dans un délai inférieur à 4,5heures. Pour chaque patient, nous avons recueilli l’âge, le sexe, le délai d’admission, le NIHSS, le délai d’imagerie, le diagnostic final, la réalisation ou pas d’une thrombolyse.

Résultats

L’âge moyen était de 64,6ans avec légère prédominance féminine (sex-ratio à 0,86). Le délai moyen d’admission était de 141min avec un NIHSS moyen de 11,1. L’imagerie cérébrale était réalisée dans un délai moyen de 21,65min. Le diagnostic final était l’épilepsie post-AVC dans 12 cas, 11 cas de déficit psychogène, 3 cas d’AIT, 19 cas d’AVCH, 103 cas d’AVCI récent, 3 cas d’hypoglycémie, 1 cas d’intoxication au CO, 2 cas de tumeur cérébrale.

Discussion

À travers cette étude, nous constatons que dans environ 20 % des cas l’alerte thrombolyse (AT) ne correspondait pas à un événement cérébrovasculaire.

Conclusion

Notre étude montre la grande diversité des étiologies des AT avec une large prédominance des AVC. Ainsi, toute AT doit être considérée comme un AVC jusqu’à preuve de contraire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Déficit neurologique, Imagerie cérébrale, Accident vasculaire cérébral


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A69 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible associé à une encéphalopathie postérieure réversible : à propos d’un cas
  • Emna Kamoun, Olivier Chassin, Irina Taifas, Mariana Sarov, Denier Christian
| Article suivant Article suivant
  • Le syndrome des anticorps antiphospholipides et AVC ischémiques de l’adulte jeune
  • Souad Benabadji, Salim Allal, Djaouad Bouchenak Khelladi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.