Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Double stigmatisation de la personne âgée autochtone et démente : résultat du programme EPIDEMCA-FU - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.007 
Gilles Tixier Kehoua 1, , Catherine-Marie Dubreuil 1, Bébène Bandzouzi 2, Maëlenn Guerchet 3, Pascal Mbelesso 4, Jean-François Dartigues 5, Pierre-Marie Preux 6
1 Inserm, u1094, neuroépidémiologie tropicale, université de Limoges, faculté de médecine, 87000 Limoges 
2 Inserm, u1094, neuroépidémiologie tropicale, service de neurologie, CHU de Brazzaville, Brazzaville, République du Congo 
3 Inserm, u1094, neuroépidémiologie tropicale, King's College London, Institute of Psychiatry, Psychology and Neurosciences, Londres, Royaume-Uni 
4 Inserm, u1094, neuroépidémiologie tropicale, service de neurologie, hôpital de l’Amitié, Bangui, République centrafricaine 
5 Inserm u897, université de Bordeaux, Bordeaux 
6 Inserm, u1094, neuroépidémiologie tropicale, université de Limoges, CHU de Limoges, CEBIMER, 87000 Limoges 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les pygmées, population autochtone minoritaire en Afrique Centrale, vivent une perte identitaire stigmatisante. Objets de discriminations multiples liées aux représentations sociales de la démence, ils sont exclus des hôpitaux.

Objectifs

Évaluer les déterminants de la double stigmatisation subie par les Autochtones âgés et déments en zone rurale (Gamboma) en République du Congo.

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une enquête qualitative de type ethnologique. L’observation participante et les entretiens semi-directifs ont permis de recueillir, pendant 45jours d’immersion sur le terrain, des informations sur les interactions sociales entre les autochtones déments (AD), les aidants familiaux (AF) et les professionnels de santé (PS). Les relations entre ces acteurs et les représentations sociales qui les suscitent, ont été observées et recueillies sur les lieux publics. Les entretiens ont été menés en langues locales.

Résultats

L’échantillon était de 17 déments dont 14 (82,4 %) Bantous et 3 (17,6 %) Autochtones. Ces AD étaient un homme (73ans) et 2 femmes (85 et 91ans). Des récits ont été recueillis auprès de 3 AD, 3 AF et 3 PS. Les AD et AF n’étaient pas respectés ni appréciés par les 3 PS. Ceux-ci considéraient les AD comme « inutiles » et « sans revenus ». Les PS ne reconnaissaient pas la démence.

Discussion

Le terme autochtone, destiné à revaloriser les peuples premiers, ne suffit pas à modifier les représentations sociales réductrices que les Bantous entretiennent envers ceux qu’ils considèrent comme des hommes inférieurs, des « sous-hommes » et sur qui ils exercent un pouvoir de domination sans nuance.

Conclusion

Les représentations socioculturelles défavorables envers les aînés, quand ils sont à la fois autochtones et déments, sont fortes en zone rurale ; elles sont le produit d’une organisation sociale et économique.

Informations complémentaires

AXA Research Fund.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Stigmatisation, Démence, Congo


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A7 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs déterminants des troubles neurocognitifs liés au VIH dans une cohorte de patients sous traitement antirétroviral suivis à Bangui (République centrafricaine)
  • Pascal Mbelesso, Tekpa Gaspard, Ndouongo-Kouna Philomène, Yangatimbi Emmanuel, Avilah Amakade-Woyengba Phrygie, Honisse Hortense
| Article suivant Article suivant
  • Présentations pseudo-vasculaires de maladie de Creutzfeldt-Jakob : à propos de cinq cas issus d’une cohorte bourguignonne
  • Christelle Blanc, Céline Brenière, Marie Giroud, Coralie Casulli, Victor Abadie, Dominique Minier, Yannick Bejot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.