Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infarctus médullaire mimant un accident ischémique cérébral : à propos d’un cas - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.183 
Slim Samoui , Amir Al Najjar Carpentier, Atossa Gordji, Monica Malau, Bangaly Kourouma, Michèle Levasseur
 Neurologie, centre hospitalier d’Orsay, Orsay 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’infarctus médullaire (IM) est une pathologie rare avec une présentation souvent polymorphe. Nous rapportons un cas atypique par sa présentation clinique mimant un accident vasculaire cérébral (AVC).

Observation

Il s’agit d’un patient âgé de 54ans dyslipidémique, ayant présenté brutalement au repos alors qu’il était assis, à la flexion de la nuque des cervicalgies violentes plutôt postérieures irradiant le long du rachis associées à une hémiparésie ataxiante droite avec paresthésies, suivi d’un épisode de vomissement sans céphalées. Le score NIHSS initial était à 4. Une alerte thrombolyse a été déclenchée. Pendant l’IRM, le patient a présenté deux épisodes de perte de connaissance de durée brève sans confusion post-critique associée à une bradycardie à 40. L’IRM cérébrale était normale ainsi que l’angioscanner des troncs supra-aortiques. Une ponction lombaire était normale. Devant la persistance des cervicalgies, une IRM médullaire a été réalisée révélant un hypersignal à la partie antérieure du cordon médullaire traduisant un infarctus médullaire cervical. L’évolution a été favorable avec régression complète du déficit.

Discussion

Dans notre cas, le déficit unilatéral orientait vers un AVC aigu, l’IM entraîne le plus souvent une para- ou tétraplégie avec une douleur métamérique. Les malaises initiaux déroutants ont participé au retard diagnostique.

Conclusion

L’IM aiguë est une pathologie rare qui exceptionnellement peut mimer un AVC. Elle doit être évoquée devant une présentation aiguë d’AVC avec douleurs cervicales postérieures même si le déficit est unilatéral. Un complément par une IRM médullaire est nécessaire en urgence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infarctus médullaire, Accident vasculaire cérébral, Cervicalgies


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A76-A77 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un infarctus médullaire révélant une malformation artério-veineuse médullaire : à propos d’un cas
  • Chelghoum Houssem, Boubaker Fakraoui, Abdeldjali Salmi, Redouane Nemer, Boudraa Brahim, Abderahim M’zahem, Abdelmadjid Hamri
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Moya-Moya chez une adulte révélé par une thrombose veineuse cérébrale : à propos d’un cas
  • Nour El Houda Chehad, Boubaker Fakraoui, A. Boulefkhad, Y. Sifi, N. Taghane, H. Semra

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.