Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anémie néonatale chez une enfant née après une exposition maternelle au natalizumab durant toute la grossesse - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.197 
Laurent Guilloton 1, , Antoine Pegat 2, Julie Defrance 1, Laetitia Quesnel 1, Gérard Barral 3, Alain Drouet 1
1 Neurologie, hôpital d’instruction des armées Desgenettes, Lyon 
2 Neurologie, HIA Desgenettes, Lyon 
3 Gynécologie, cabinet médical, Sainte-Foy-lès-Lyon 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le natalizumab doit en théorie être stoppé lors de grossesse. Une exposition accidentelle est possible comme sa poursuite au long de la grossesse en raison d’une SEP active entraînant alors une exposition fœtale.

Observation

Une femme de 27ans, caucasienne, G3P2 (ITG pour trisomie 21), était suivie pour une SEP-RR depuis 7ans avec une forme active. Après la naissance de ses 2 premiers enfant, une poussée vestibulaire avec aggravation radiologique de la charge lésionnelle amena à un switch de l’interféron pour du natalizumab lequel démarra le 29/04/2014. La patiente, faisant fi des recommandations médicales habituelles vis-à-vis d’une contraception efficace, débuta une 3e grossesse, après 3 injections. Après une réflexion de balance bénéfice–risque il fut décidé de poursuivre le tysabri devant la forme active de la maladie, avec le risque d’une exposition au natalizumab durant toute la grossesse. La grossesse se déroula sans anicroche avec un renforcement du suivi échographique. La patiente accoucha 2 semaines avant terme d’une petite fille, le 3/06/2015 (poids : 3140g ; taille : 47cm ; score APGAR : 10/10). Une discrète pancytopénie fut découverte avec une anémie normocytaire normochrome à 11g/L d’hémoglobine, une leucopénie à 4,4G/L, une thrombopénie à 116G/L. Après un bilan hématologique trouvé normal, une mise en relation avec l’exposition au natalizumab fut retenue. Le suivi biologique montra une normalisation à 3 mois de la NFS.

Discussion

Autant il existe des arguments de sécurité vis-à-vis d’une tératogénicité du natalizumab au travers des registres de grossesse, autant un éventuel effet délétère sur l’enfant dans son suivi postnatal n’est pas bien connu, notamment sur les données biologiques. Un trouble de l’hématopoïèse est possible comme l’illustre cette observation d’autant que, in vitro sur l’animal, le natalizumab interfère sur l’hématopoïèse fœtale.

Conclusion

En cas d’exposition prolongée ou durant le 3e trimestre de grossesse, une attention doit être portée sur un risque hématologique pour le nourrisson, avec une information donnée à l’équipe gynécologique et obstétricale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Grossesse, Natalizumab


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A82 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le peptide des neurofilaments NFL-TBS.40-63 est internalisé dans les oligodendrocytes par endocytose
  • Catherine Fressinaud, Joël Eyer
| Article suivant Article suivant
  • Les troubles musculo-squelettiques dans la sclérose en plaques
  • Caroline Massot, Marc-Alexandre Guyot, Hichem Khenioui, Patrick Hautecoeur, Oliver Agnani, Cécile Donze

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.