Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Atteinte microstructurale de l’hippocampe et troubles mnésiques dans le syndrome cliniquement isolé - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.200 
Vincent Planche 1, , Aurélie Ruet 2, Pierrick Coupé 3, Delphine Lamargue-Hamel 2, Mathilde Deloire 2, Bruno Brochet 2, Thomas Tourdias 4
1 Neurologie, CHU Gabriel-Montpied, Clermont-Ferrand 
2 Neurologie, CHU, hôpitaux de Bordeaux, Bordeaux 
3 CNRS, LaBRI, Talence 
4 Neuroradiologie, CHU, hôpitaux de Bordeaux, Bordeaux 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les troubles mnésiques sont corrélés à l’atrophie de l’hippocampe dans la sclérose en plaques (SEP) mais le substrat de l’atteinte mnésique précoce, avant le stade d’atrophie, reste aujourd’hui inconnu.

Objectifs

Déterminer l’existence d’altérations hippocampiques précoces dès le stade de syndrome cliniquement isolé (SCI) et leur lien avec la mémoire épisodique verbale.

Patients et méthodes

Trente-sept patients au stade de SCI, 32 présentant une SEP et 36 sujets sains ont été testés sur la mémoire épisodique verbale, la vitesse de traitement de l’information et la mémoire de travail. Une IRM à 3T comprenant des séquences 3D-T1 et de diffusion était ensuite réalisée pour évaluer les modifications des caractéristiques volumétriques et microstructurales de l’hippocampe.

Résultats

Chez les patients au stade de SCI, la diffusivité moyenne (MD) de l’hippocampe était spécifiquement corrélée avec les performances de mémoire épisodique verbale (r=−0,57, p=0,0002). Ce paramètre était la seule variable clinique ou radiologique distinguant les patients SCI atteints sur la mémoire épisodique de ceux avec des performances mnésiques préservées (sensibilité 90,0 % ; spécificité 70,3 %). Chez les patients présentant une SEP, le volume de l’hippocampe était corrélé avec les scores de mémoire épisodique verbale.

Discussion

Le processus neuropathologique contribuant à l’atteinte mnésique débute très précocement dans la SEP.

Conclusion

Les altérations microstructurales de l’hippocampe sont fortement corrélées aux performances de mémoire épisodique verbale chez les patients après un SCI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : DTI, Mémoire, Syndrome cliniquement isolé


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A83 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet de la dalfampridine sur les paramètres spatiotemporels de la marche dans la sclérose en plaques
  • Marc-Alexandre Guyot, Laurine Abadie, Anthony Winckel, Olivier Agnani, Hichem Khenioui, Patrick Hautecoeur, Cécile Donze
| Article suivant Article suivant
  • Neuromyelitis optica spectrum disorder, un nouveau challenge diagnostique
  • Nastasia Tardy, Olivier Casez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.