Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dissection multiple des artères cervicales compliquée d’un accident vasculaire cérébral ischémique au décours immédiat d’un premier cycle d’alemtuzumab chez une patiente de 40 ans : cause ou coïncidence ? - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.219 
Françoise Durand-Dubief , Romain Marignier, Amandine Benoit, Stéphanie Roggerone, Clara Grosset-Janin, Iuliana Ionescu, Sandra Vukusic
 Neurologie A, hôpital neurologique, hospices civils de Lyon, Lyon 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’alemtuzumab, anticorps monoclonal anti-CD52, est indiqué dans le traitement des scléroses en plaques (SEP) rémittentes actives. Aucun évènement indésirable vasculaire en lien avec ce traitement n’a été rapporté à ce jour.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente de 40ans porteuse d’une SEP rémittente depuis 1999, sans antécédent personnel (à noter une taille de 1,85m) ou familial, en dehors d’une hypotension artérielle et d’une tendance à la bradycardie lors des bolus de corticoïdes. Les traitements de fond ont comporté successivement interféron β1b, mycophénolate mofétil puis natalizumab, interrompu du fait du risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive. Malgré un relais par diméthylfumarate, la patiente a présenté une reprise d’activité inflammatoire clinique et radiologique sévère, faisant poser l’indication d’alemtuzumab. Le premier cycle (12mg/j×5jours) a été réalisé en avril 2015 avec une bonne tolérance. Trois jours après, la patiente s’est plainte d’une baisse douloureuse de l’acuité visuelle de l’œil gauche évocatrice d’une névrite optique rétrobulbaire, associée à une dysmétrie du membre supérieur droit. Le lendemain, elle a présenté brutalement une hémiplégie droite avec aphasie. L’IRM encéphalique a mis en évidence un accident vasculaire cérébral (AVC) sylvien gauche et la dissection des artères carotides et de l’artère vertébrale droite. La patiente n’a pas été thrombolisée du fait de signes constitués d’AVC à l’IRM.

Discussion

La chronologie de cet AVC par rapport au cycle d’alemtuzumab fait discuter de l’imputabilité au traitement. Il n’a pas été retrouvé de traumatisme récent chez la patiente. La réanalyse des IRM antérieures n’a pas mis en évidence d’aspect pathologique des artères. La physiopathologie de cet AVC pourrait être en lien avec la réaction inflammatoire générale importante liée au relargage cytokinique.

Conclusion

Il s’agit du premier cas de dissection multiple des artères cervicales compliqué d’un AVC ischémique, survenant dans les suites immédiates d’un cycle d’alemtuzumab. L’imputabilité au traitement est discutée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Dissection artérielle, Alemtuzumab


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A91 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation rétrospective de l’utilisation du rituximab dans les formes progressives de sclérose en plaques
  • Raphaël Bernard-Valnet, Damien Blotti, Delphine Averseng-Peaureaux, Christine Lebrun, David Brassat
| Article suivant Article suivant
  • La « déréalisation » et la « dépersonnalisation » : un trouble dissociatif révélateur d’une sclérose en plaques
  • Houyam Tibar, El Hachmia Ait Ben Haddou, Rajaa Rabhi, Siham Belbachir, Wafa Regragui, Ali Benomar, Mohamed Yahyaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.